Six buts de suite en deuxième et troisième périodes ont permis au Blizzard du Séminaire Saint-François de l'emporter 6-1 sur les Cougars de Cariboo, à Prince George, jeudi.

Coupe Telus: victoire convaincante du SSF sur Cariboo

Après avoir accordé le premier but du match, le Blizzard du Séminaire Saint-François a inscrit six filets consécutifs en deuxième et troisième périodes pour signer une victoire de 6-1 sur les Cougars de Cariboo, à Prince George, tard en fin de soirée, jeudi.
Après une victoire serrée sur Regina la veille, le Blizzard a finalement retrouvé la touche offensive qui a fait sa marque de commerce tout le long de la saison, face à l'équipe-hôtesse de la Coupe Telus. Une prestation dominante qui a permis à l'entraîneur-chef Martin Laperrière de dormir sur ses deux oreilles!
«J'étais malgré tout en confiance parce que les gars étaient calmes et semblaient déterminés. Mais quand on voit le résultat du match, la manière qu'on a joué... J'étais bien fier, alors ç'a bien dormi. Mais c'est drôle comment s'est fait. En me réveillant, les papillons sont revenus !» a lancé le pilote, vendredi matin.
L'attaquant Pierrick Dubé a été le meilleur chez le Blizzard, avec un tour du chapeau. Samuel Dickner a pour sa part récolté trois points, dont un but inscrit alors que le SSF évoluait à trois contre cinq. Quant à Vincent Guy, il a enregistré trois passes. Devant le filet des Québécois, Philippe Gaudreault, en poste pour un troisième match dans le tournoi, a été dominant avec 38 arrêts.
«À date, on s'était à de très bons gardiens de but et à des défensives avec des défenseurs très mobiles, qui nous empêchent souvent de prendre des lancers de qualité. Alors j'ai vraiment aimé notre première période. Pour les amateurs, c'était tout un spectacle! Ça attaquait à qui mieux mieux. Les deux clubs étaient offensifs, jouaient ouvert. Les deux gardiens de but ont bien fait. Et un moment donné, on a réussi à percer leur muraille. Une fois que les gars ont retrouvé leurs repères, ça s'est bien déroulé», a commenté l'entraîneur, qui aurait aimé voir sa troupe connaître un meilleur départ dans le tournoi.
Avec cette deuxième victoire en ronde préliminaire, les hommes de Martin Laperrière se retrouvent au troisième rang du classement du tournoi, avec une fiche identique aux formations de Cap-Breton Ouest (2-2) et Leduc (2-2). Regina (1-2-1) et Cariboo (1-2-1) ferment la marche. Ces cinq formations luttent vendredi pour obtenir l'une des trois dernières places disponibles en demi-finale, les représentants du Centre, les Rebels de Mississauga (3-1), étant déjà qualifiés.
Le Blizzard conclura pour sa part la ronde préliminaire en affrontant les champions de la zone pacifique, les Oil Kings de Leduc, un club «opportuniste» et «pas intimidable» selon Laperrière, vendredi après-midi, après seulement une quinzaine d'heures de repos.
«Aujourd'hui, on joue contre un autre gros club. Un club qui a battu Cariboo en début de tournoi. Ils ont une bonne défensive, un bon gardien de but et quelques joueurs capables de marquer. Ça devrait être un match enlevant», a-t-il prédit, ajoutant que ses joueurs devront être opportunistes en zone adverse, parce que Leduc tentera assurément de limiter leur vitesse en zone neutre.
Advenant une victoire, le Blizzard est assuré de passer en demi-finale. Dans le cas contraire, il pourra encore y accéder, mais à certaines conditions.
«La victoire nous positionne très bien, tout dépendant qui on pourrait frapper en demi-finale. Un point nous ferait aussi passer. Une défaite, combinée avec des défaites des deux clubs de dernières places [Pat Canadians de Regina et Cougars de Cariboo], ça serait bon aussi. Ce qui m'inquiète, c'est que le seul club qui est qualifié présentement, Mississauga, n'a aucun intérêt à gagner, ce soir. Quel genre de match vont-ils jouer contre les Cougars? J'aime mieux qu'on soit maître de notre destinée en gagnant notre match», a indiqué Laperrière.