Julian Feoli-Gudino du Rouge et Noir est assis dans le vestiaire après la défaite de son équipe face aux Stampeders de Calgary.

Coupe Grey: une fin de saison amère pour le Rouge et Noir

EDMONTON – Le Rouge et Noir a vu la coupe Grey lui glisser entre les mains, dimanche soir, lors de la 106e finale de la Ligue canadienne de football (LCF).

Ottawa, qui tentait de soulever le trophée pour une deuxième fois en trois ans, s’est incliné 27-16 contre les Stampeders de Calgary au stade du Commonwealth, à Edmonton. La surface peu adhérente a causé des problèmes aux joueurs des deux équipes qui ont chuté à plusieurs reprises durant cette partie disputée par un temps froid dans la capitale albertaine.

« Oui, c’était glissant. Mais ce l’était pour les deux. La réalité, c’est que les Stampeders ont été tout simplement meilleurs que nous », a soutenu le receveur Greg Ellingson.

Ses coéquipiers et lui ont été victimes de six revirements et n’ont jamais été capables de se mettre en marche. William Powell et Diontae Spencer ont tous deux échappé le ballon. Chaque fois, l’adversaire l’a récupéré.

Et il y a eu ces trois interceptions de Trevor Harris, dont une coûteuse au premier quart qui a mis la table au premier touché des Stampeders.

C’est sans compter les passes échappées par les receveurs dont une par le pourtant fiable Ellingson lors de la première séquence offensive.

« Nous n’avons pas été capables de réussir de gros jeux quand il le fallait », a fait valoir Powell, qui récolté 94 verges au sol.

« Eux oui », a ajouté Spencer.

Il y a un jeu en particulier a fait mal au Rouge et Noir. 

Le rapide Terry Williams a ramené un botté de dégagement de Richie Leone sur 97 verges jusque dans la zone des buts. Ça redonnait une avance de 10 points aux Stamps avec une seconde à écouler à la première demie.

Il s’agissait du plus long retour de botté de dégagement pour un touché dans la longue et riche histoire du match de la coupe Grey. C’était aussi la première fois depuis 1996 qu’un majeur était inscrit de la sorte.

« C’est dur quand tu retournes au vestiaire sur une telle note », a reconnu le bloqueur SirVincent Rogers.

Ce jeu est survenu peu de temps après que le Rouge et Noir eut réduit l’écart à 14-11, résultat d’un touché spectaculaire de Julian Feoli-Gudino. Le receveur québécois a capté une passe de 55 verges de Harris, brisant au passage deux plaqués.

Ottawa a vu ses espoirs de revenir dans le match prendre fin avec huit minutes à écouler quand Brad Sinopoli a été incapable de conserver le contrôle d’une passe de Harris à sept verges de la ligne des buts sur un troisième essai.

L’attaque du Rouge et Noir, qui avait marqué 46 points la semaine précédente en finale de l’Est, a été limitée à 379 verges et un touché par la meilleure défensive de la LCF.

Harris a complété 20 de 38 passes pour 288 verges. Il était l’ombre du quart qui avait lancé six passes de touché la semaine précédente.

Son vis-à-vis Bo Levi Mitchell a survécu deux interceptions tôt dans la partie aux mains de Jonathan Rose et Sherrod Baltimore. Il a terminé la soirée avec 24 de 36 passes complétées pour 253 verges et deux touchés.

Cette défaite du Rouge et Noir est survenue 45 ans, jour pour jour, après la victoire des défunts Rough Riders d’Ottawa au match de la coupe Grey du 25 novembre 1973.

> Le sommaire