Aleksandra Wozniak (photo) a remporté (4-6, 7-5 et  7-5) le duel face à Jana Cepelova.

Coupe Fed: Wozniak et Bouchard offrent une avance de 2-0 au Canada

Le Canada ne l'a pas eu facile en lever de rideau de la Coupe Fed de tennis. Aleksandra Wozniak et Eugenie Bouchard ont dû batailler pendant plus de deux heures chacune lors de leur match de simple. Mais elles s'en sont sorties avec la victoire, permettant ainsi à la formation de Sylvain Bruneau de prendre une avance de 2 à 0 dans leur série trois de cinq qui les oppose à la Slovaquie.
<p>À l'instar de sa coéquipière Aleksandra Wozniak en levée de rideau, Eugenie Bouchard a eu besoin de trois sets pour permettre au Canada de prendre les devants 2 à 0 dans son duel face à la Slovaquie.</p>
«Mener 2 à 0, c'est le scénario idéal», a indiqué le capitaine de l'équipe canadienne. Mais ça a été très très difficile. Les deux matchs ont été quand même assez longs. C'est certain qu'assis sur ma chaise, c'est un peu plus facile que lorsque l'on joue. Mais ce furent des rencontres assez épicées. C'est assez pour moi ce soir. Je ne mettrai pas d'origan sur mon steak ou rien comme ça. Je vais prendre ça très tranquille.»
Opposée à Jana Celelova lors du premier affrontement de la journée, Aleksandra Wozniak, après avoir perdu la première manche 6-4, a dû revenir de l'arrière 2-5 dans la seconde et 3-5 dans la troisième pour se sauver avec des victoires de 7-5. Un très long duel remporté 2-1 par la Québécoise lors duquel elle a dû puiser dans toutes ses toutes ressources.
«Une très grosse victoire», a commenté Bruneau. Oui, tous les gains sont importants. Mais c'est sûr que lorsque l'on est dans une situation comme celle où était Aleksandra aujourd'hui [samedi], alors qu'elle a dû se battre pour revenir de l'arrière avant de faire tourner le match de bord, ça nous donne un point qui ne vaut pas plus que les autres au niveau de notre rencontre de la Coupe Fed, mais c'est un gros point au niveau psychologique. Et ça vaut beaucoup.»
Dans le deuxième affrontement, c'est en trois sets de 7-6 (0), 2-6 et 6-1 qu'Eugenie Bouchard a défait Kristina Kucova et donner une avance de 2 à 0 à son équipe. La native de Westmount a cependant indiqué qu'elle n'était pas du tout satisfaite de son jeu.
«Je suis désappointée de la ma-nière dont j'ai amorcé le match», a avoué Eugenie qui n'a pas caché que le fait d'avoir dû attendre très longtemps avant de sauter sur le court  avait sûrement eu des conséquences sur son jeu. Elle a même dit qu'elle avait failli s'assoupir. «Puis dans le deuxième set, j'ai perdu ma concentration. En regardant dans la foule, j'ai vu quelqu'un avec des lunettes de ski. J'ai trouvé ça bizarre et ça m'a affectée un peu.»
Intense au bon moment
La leader de l'équipe canadienne a indiqué qu'elle se consolait à la pensée qu'elle avait bien fait dans le troisième set et qu'elle avait réussi les coups dans les moments importants lui ayant permis de finir les jeux. Elle a ajouté qu'elle avait été très intense quand elle avait dû l'être. Questionnée sur ce qu'elle devrait améliorer pour son match d'aujourd'hui face à Jana Cepelova, Eugenie a répondu sans hésiter : «Tout. J'ai la chance de mieux jouer demain [dimanche] et c'est ça mon objectif. Je veux servir un peu mieux et être plus constante. Je veux aussi être plus constante dans les coups et être capable de profiter de mes opportunités de faire des points quand je vais en avoir.»
Avec une victoire aujourd'hui, Eugenie pourrait assurer la place du Canada dans le premier groupe de la Coupe Fed. Consciente de l'enjeu qu'aura son match, elle a mentionné qu'elle préférait ne pas y penser afin de bien se concentrer sur son jeu et sur la manière de battre son adversaire.
Record pour Wozniak
«Un match de détermination et de persévérance», c'est en ces quelques mots qu'Aleksandra Wozniak a résumé son affrontement avec Jana Cepelova, une rencontre qui a duré presque deux heures et demie et qu'elle a gagné au pointage de 4-6, 7-5 et 7-5 après avoir tiré de l'arrière 2-5 dans la deuxième manche et 3-5 dans la troisième. «Je suis très contente», a expliqué la joueuse numéro deux de la formation canadienne. Je me suis battu à chaque point, je n'ai jamais lâché et j'ai réussi à renverser le match à deux reprises. J'avais une adversaire très coriace et ce n'était pas facile de trouver du rythme contre elle.» Analysant sa rencontre, Aleksandra a expliqué qu'elle avait trop forcé le jeu en début de rencontre. Elle a expliqué qu'elle s'est par la suite ajustée en étant notamment davantage patiente. En l'emportant samedi, Wozniak a mis la main sur sa 39e victoire en Coupe Fed ce qui l'a hissée au premier rang à ce chapitre chez les Canadiennes. Elle a expliqué que compte tenu de la manière dont elle avait dû se battre et parce qu'elle avait été acquise à la maison, ce 39e gain en Coupe Fed avait une saveur très spéciale. «Je suis vraiment très heureuse de cette victoire.»
Entre ses mains
Jana Cepelova ne s'est pas défilée quand est venu le temps d'analyser son match face à Aleksandra Wozniak. Elle a indiqué qu'après avoir remporté le premier set et pris des avances de 5 à 2 dans la seconde manche et de 5 à 3 dans la troisième, elle n'avait tout simplement pas le droit de s'incliner. «J'avais la victoire entre mes mains et je l'ai laissée filer», a expliqué la joueuse numéro un de la formation slovaque. «Je voulais tellement gagner que je me suis laissée emporter par mes émotions. Mais quand tu mènes 5 à 2 ou 5 à 3 dans un set, tu n'as pas le droit de perdre.» Déçue, Cepelova a vanté le jeu de sa rivale canadienne qui s'est bien adapté à ses variations de stratégies et qui dans les moments cruciaux, n'a jamais craqué sous la pression. «J'ai tenté de faire de mon mieux.... J'aurais tellement aimé gagner.» 
Difficile journée
L'équipe slovaque a connu une journée difficile avec deux défaites. Mais les Slovaques n'ont pas été déclassées. Au contraire! Avec un peu de chance, elles auraient pu terminer la journée avec une victoire, peut-être deux. «Nous avons eu nos chances», a expliqué le capitaine Matej Liptak. Mais nous n'avons pas su en profiter et le résultat c'est que nous sommes en retard 0-2. Mais il faut demeurer positifs. L'année dernière à Moscou, nous avions pris une avance de 2 à 0 après la première journée d'un Tournoi de la Coupe Fed que nous avons finalement perdu 3 à 2. Alors rien ne dit que nous ne pourrons pas revenir de l'arrière.» Liptak n'a pas caché que le revers de Jana Cepelova avait fait très mal. «Mais c'est ça le tennis», a-t-il philosophé. Peut-être que si nous avions gagné ce [premier] match, Eugenie Bouchard aurait eu plus de pression et le résultat final de sa rencontre aurait aussi pu être différent.»
En vitesse...
Trois autres affrontements dont l'enjeu est une place dans le groupe mondial I sont au programme en fin de semaine et ils se sont tous amorcés, samedi. Après deux rencontres, la Russie mène 2 à 0 contre l'Argentine et l'Espagne et la Pologne sont à égalité 1 à 1. De leur côté, la France et les États-Unis ont chacun emporté un match... C'est à 13h que se mettra en branle la Coupe Fed, aujourd'hui, avec l'affrontement entre les joueuses numéro un du Canada et de la Slovaquie, soit Eugenie Bouchard et Jana Cepelova. À noter qu'il reste encore des billets pour ces rencontres dont quelques des billets à 15 $ pour les étudiants et les enfants... Aperçu dans les estrades du Stade du PEPS, Jean-René Dufort, le célèbre Infoman. Et il faut croire que celui-ci était venu à la Coupe Fed comme amateur de tennis car il n'a pas été aperçu lors des points de presses présentés après les matchs.