Pour l'Allemagne, il s'agit de sa plus convaincante victoire depuis qu'elle a déclassé l'Arabie saoudite 8-0 en matchs de groupe en 2002.

Coupe du monde : l'Allemagne pulvérise le Brésil 7-1

L'Allemagne a infligé au Brésil sa plus sévère défaite à la Coupe du monde de football, le déclassant 7-1 au cours d'une demi-finale qui a assommé le pays hôte.
<p>Les visages étaient long du côté brésilien après le match.</p>
Miroslav Klose a inscrit un 16e but record au Mondial en première demie, alors que l'Allemagne a explosé pour cinq réalisations, profitant d'une défense brésilienne complètement désorientée. Toni Kroos et Andre Schürrle ont marqué deux buts chacun. Thomas Müller et Sami Khedira ont inscrit les autres.
Oscar a marqué l'unique but du Brésil, alors que la marque était déjà de 7-0 pour l'Allemagne.
Les Allemands feront face pour leur huitième finale du Mondial au vainqueur du duel entre les Pays-Bas et l'Argentine.
Auparavant, la pire défaite du Brésil, privé de Neymar, blessé, et de son capitaine Thiago Silva, suspendu, avait été une défaite de 3-0 contre la France, en finale de la compétition en 1998. Cette défaite égale aussi le plus grand écart subi toutes compétitions confondues, 6-0 contre l'Uruguay au Championnat sud-américain de 1920, prédécesseur de la Copa America.
C'était aussi la première fois que le Brésil accordait cinq buts en Coupe du monde depuis sa victoire de 6-5 en prolongation contre la Pologne en France, en 1938.
Pour l'Allemagne, il s'agit de sa plus convaincante victoire depuis qu'elle a déclassé l'Arabie saoudite 8-0 en matchs de groupe en 2002.
«Nous voulions rendre les gens heureux. (...) Malheureusement, nous n'avons pas pu, a dit le défenseur David Luiz. Nous nous excusons auprès de tous les Brésiliens.»
Il s'agit également de la première défaite du Brésil à domicile en match de compétition depuis 1975, alors que le Pérou l'avait vaincu 3-1 dans ce même stade Mineirao, en Copa America. Sa dernière défaite à domicile remonte à 2002, dans un amical face au Paraguay.
«Nous avons fait ce que nous croyions était le mieux, a tenté d'expliquer le sélectionneur, Luiz Felipe Scolari. Veuillez nous pardonner cette erreur. Je suis désolé que nous n'ayons pas atteint le finale.»
Si l'attaque brésilienne a paru affectée par la perte de Neymar, c'est sa défense poreuse qui a été le plus grand problème en première demie. Avec Bernard comme troisième attaquant, le Brésil s'est lancé à l'offensive dès le départ. Mais il n'a pas pu obtenir une bonne occasion et ça n'a pas été long avant que l'Allemagne ne renverse la vapeur de façon convaincante.
Müller a d'bord ouvert la marque dès la 11e minute, redirigeant sur réception la passe de Kroos derrière Julio Cesar. Klose a ensuite devancé Ronaldo à titre de meilleur buteur de la compétition en inscrivant son but record à la 23e minute. L'Allemand a vu son premier tir bloqué par Cesar, qui n'a pu maîtriser le ballon, permettant à Klose de marquer facilement et de faire 2-0.
Kroos a inscrit son premier deux minutes plus tard, poussant dans le filet la passe de Philipp Lahm ratée par Müller dans la surface. Il a fait 4-0 à la 26e, battant le gardien après une bourde défensive de Fernandinho, qui a donné le ballon à Khedira.
Ce dernier a porté la marque à 5-0 à la 29e, acceptant une passe de Mesut Özil avant de battre Cesar.
Schürrle, entré pour Klose à la 58e, a marqué sur une passe de Lahm à la 69e, avant de trouver de belle façon la lucarne gauche 10 minutes plus tard. Oscar a trompé Manuel Neuer dans une cause perdue, à la 90e minute.
«L'espace dont nous avons disposé était plus grand que celui laissé par les équipes défensives, a pour sa part déclaré Müller. Nous en avons superbement pris avantage et à un certain point, l'adversaire est brisé.
«Maintenant, nous devons réussir cette performance une autre fois et soulever le trophée. On doit garder nos pieds sur Terre.»