Les médaillés olympiques Joannie Rochette et Patrick Chan (respectivement première et troisième en partant de la gauche) avaient été nommés ambassadeurs des Mondiaux de patinage artistique en novembre dernier. Avec eux sur la photo, le conseiller municipal Hadrien Parizeau et la patineuse de vitesse Isabelle Charest.

Coronavirus: les Mondiaux de patinage artistique à Montréal menacés

La ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann, n’exclut pas de demander l’annulation des Championnats du monde de patinage artistique qui doivent avoir lieu à Montréal dès lundi prochain.

Ces grands rassemblements sportifs impliquent évidemment la venue d’athlètes et de spectateurs du monde entier, qui peuvent apporter avec eux, sans le savoir, le coronavirus.

Aucune décision n’a encore été prise, a fait savoir la ministre en conférence de presse lundi, à Montréal. Le gouvernement est toutefois en «phase d’évaluation accélérée» pour les événements sportifs devant se tenir au Québec au cours des prochains mois.

Chacun d’entre eux sera évalué au cas par cas, assure la ministre. Mais pour la prochaine compétition sportive d’envergure, soit les Championnats du monde de patinage artistique, «on est très conscients qu’on doit prendre une décision rapidement», a-t-elle dit.

Demander l’annulation de cet événement n’est donc pas exclu pour le moment, a ajouté la ministre.

Ses commentaires font suite à la décision de la Fédération internationale de hockey sur glace d’annuler le Championnat du monde de hockey féminin qui devait avoir lieu en Nouvelle-Écosse à compter du 31 mars, en raison de la propagation du virus. Hockey Canada a dit que les autorités de santé publique de la province ont recommandé que l’événement ne soit pas tenu aux dates prévues.

Mais Patinage Canada l’entend autrement. Il a fait savoir dans un communiqué que «l’événement doit se dérouler tel que prévu». Il a même annoncé lundi le programme de la cérémonie d’ouverture.

«Puisque la situation ne cesse de changer, nous continuons de surveiller les récents développements de l’évolution du COVID-19 en coopération avec l’ISU [Union internationale de patinage] et nous suivrons les recommandations fournies par l’Organisation mondiale de la santé et l’Agence de santé publique du Canada», écrit l’organisme.

Décision du gouvernement

La ministre McCann a précisé lundi que de demander l’annulation d’un tel événement est une décision du gouvernement. Plusieurs acteurs sont impliqués, dont l’Agence de santé publique du Canada, le département de santé publique du Québec et la Sécurité publique.

Mais selon le premier ministre François Legault, interrogé à ce sujet peu après sa ministre de la Santé — lors d’un autre événement —, la situation est sous contrôle au Québec. «On peut continuer à garder les événements», juge-t-il.

C’est lui qui a le dernier mot, a convenu la ministre McCann, mise au fait de cette déclaration de M. Legault.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a souligné qu’il n’y avait encore rien d’annulé. «Mais on est prêts à tout. Si c’est la chose à faire, de concertation avec Québec, on va le faire, sans hésiter.»

Les Championnats doivent se dérouler du 16 au 22 mars. Quelque 200 athlètes provenant de 50 pays doivent y participer pour se disputer les titres dans quatre disciplines : simple féminin, simple masculin, patinage en couple et danse sur glace.