Les joueurs des Rangers de New York ont droit à un petit congé en attendant le début de la deuxième ronde.

Congé bien mérité pour les Rangers

Après être sortis victorieux d'une dure série de premier tour grâce à trois gains d'affilée, les joueurs des Rangers de New York ont droit à un petit congé en attendant le début de la deuxième ronde. Une routine qu'ils connaissent bien.
Deux buts de Mats Zuccarello en deuxième période ont mené les Rangers vers une victoire de 3-1 lors du sixième match de la série quart de finale de l'Association Est face au Canadien de Montréal, samedi soir, au Madison Square Garden.
Zuccarello est l'un des huit joueurs différents chez les Rangers à avoir fait vibrer les cordages au moins une fois pendant la série. Dix-huit des 20 joueurs employés par l'entraîneur-chef Alain Vigneault ont obtenu au moins un point.
Mika Zibanejad, auteur du but victorieux lors du cinquième match au Centre Bell, jeudi soir, a mené l'équipe avec quatre points. Rick Nash, Jesper Fast et Zuccarello en ont obtenu trois chacun.
Le premier but de Zuccarello, samedi soir, a mis fin à une disette de 0 en 14 avec l'avantage d'un homme, et a réveillé la foule du Madison Square Garden, bruyante pendant les hymnes nationaux, mais soudainement silencieuse après l'éclatant début de match du Canadien.
«Ce fut une série très serrée, a analysé Stepan. Nous avons marqué des buts en temps opportun, mais "Hank"' [le gardien Henrik Lundqvist] a également réalisé des arrêts-clé. De petits détails, comme un but ou un arrêt opportun, ont probablement fait la différence.»
Les Rangers ont été embouteillés lors du premier duel devant leurs partisans, le troisième match de la série qu'ils ont perdu 3-1.
Il s'agissait alors d'une sixième défaite consécutive des Rangers dans leur domicile en matchs éliminatoires, et plusieurs observateurs se sont demandé si les difficultés de la formation new-yorkaise devant leurs partisans allaient éventuellement les couler.
Les Rangers (0-5-3) avaient aussi perdu huit matchs d'affilée à domicile avant de gagner les deux dernières rencontres du calendrier régulier.
Ils ont plutôt réagi en gagnant les trois derniers rendez-vous avec le Canadien, incluant les matchs numéro 4 et 6 à New York.
«Les derniers jours ont été très intenses, mais ça vaut le coup», a déclaré Lundqvist, qui a stoppé 194 des 205 rondelles dirigées vers lui pendant les séries, dont 27, samedi soir.
«Pas de cadeau»
«Avant la rencontre, on avait insisté sur le fait que l'on ne nous ferait pas de cadeau. Nous avons dû travailler d'arrache-pied jusqu'à la fin pour y arriver.»
De son côté, Alain Vigneault a beaucoup aimé ce qu'il a vu de ses joueurs lors des trois dernières rencontres. «Beaucoup de concentration et beaucoup de caractère... Nos gars ont répondu. Ils ont répondu en jouant avec ardeur et de la bonne façon. Il faut donner crédit aux joueurs du Canadien. Ils ont attaqué en force et ils ont été très compétitifs.»