Lucian Bute se retire avec une fiche de 32 victoires, dont 25 par K.-O., contre seulement cinq revers.

Confirmé: Lucian Bute met un terme à sa carrière

Après deux années d’inactivité, Lucian Bute a décidé de mettre officiellement un terme à sa carrière.

Le boxeur d’origine roumaine en a fait l’annonce mercredi, à La Cage - Brasserie Sportive, la chaîne de restaurants à laquelle il a longtemps été associé quand il faisait partie de l’écurie InterBox de Jean Bédard.

Bute se retire avec une fiche de 32 victoires, dont 25 par K.-O., contre seulement cinq revers. Son dernier combat remonte à février 2017, une défaite par K.-O. contre Eleider Alvarez.

On peut affirmer sans se tromper que le pugiliste de 39 ans a connu une carrière en deux temps. Il a d’abord signé 30 victoires consécutives, raflant au passage le titre des super-moyens de l’International Boxing Federation (IBF) par décision unanime contre Alejandro Berio, dans un Centre Bell survolté, le 19 octobre 2007.

Il a ensuite défendu sa ceinture neuf fois, mais face à l’Anglais Carl Froch, il a connu son Waterloo.

Dans ce duel livré chez l’aspirant, à Manchester, Bute n’est pas l’ombre de lui-même et il se fait passer le K.-O. au cinquième round. Il ne sera plus le même par la suite.

Au moment de remonter dans le ring, quelque six mois plus tard, il signe une victoire par décision unanime face à Denis Grachev qui laisse tout le monde sur son appétit.

S’ensuit une pause de 13 mois avant un combat face à Jean Pascal qui électrise toute la scène de la boxe québécoise. Mais Pascal affronte alors un Bute qui n’est pas entièrement remis mentalement de cette défaite face à Froch, et il obtient une décision à sens unique.

Après une victoire contre Andrea Di Luisa, Bute semble renaître et livre ses deux meilleurs combats depuis belle lurette.

Il perd d’abord une décision unanime contre le Britannique James DeGale en novembre 2015 pour la ceinture des super-moyens de l’IBF après une performance inspirée, avant de livrer un combat nul contre Badou Jack, en avril 2016 pour le titre des 168 livres du World Boxing Council (WBC).

Bute échoue toutefois un test antidopage et ce verdict nul est transformé en disqualification. Après avoir purgé une suspension de six mois, il est remonté sur le ring une dernière fois, dans le rôle de faire-valoir du jeune loup Alvarez.