Glen Constantin s'est assuré que ses protégés se concentrent sur la bonne cible.

Concordia comme appéritif

La Coupe Dunsmore, l'avantage du terrain, les Carabins... Il a été tant question de tout ça dernièrement qu'on en oublie presque l'essentiel : le Rouge et Or doit d'abord battre les Stingers de Concordia, samedi au PEPS, pour gagner sa place en finale québécoise.
Il s'agit d'un danger pour les joueurs, reconnaît Glen Constantin. Il a tenu à leur en parler. «C'est ce qu'on leur a dit tantôt : "Écoutez les gars, assurez-vous de ne pas regarder plus loin que Concordia". C'est certain que c'est une équipe qui peut nous surprendre. C'est à nous, les coachs, les leaders, de s'assurer que les gars ont le focus à la bonne place», a-t-il dit, mardi soir, après les traditionnels «conciliabules» post-entraînement.
Le message semble avoir passé chez les joueurs, sans doute déjà bien au fait de la situation. «Si on perd samedi, tout ce qu'on a fait cette saison ne veut plus rien dire», a d'ailleurs lancé le demi défensif Adam Auclair, joueur défensif de la dernière semaine au Québec.
«Peu importe ce qu'ils vont nous offrir, on va avoir quelque chose et on va y répondre», a affirmé son collègue à la défense Alex Hovington.
Club axé sur la course
Constantin s'attend à voir une formation nettement améliorée par rapport à celle battue 37-18 le 10 septembre, à Concordia. Même si elle a eu ses hauts et ses bas, l'équipe montréalaise a progressé, croit-il. Sans son as quart-arrière Trenton Miller, elle a rossé les Gaiters de Bishop's 39-6, samedi, devenant soudainement un club axé sur la course. Joueur offensif de la semaine, le porteur de ballon Jean-Guy Rimpel a réalisé 36 poussées pour des gains spectaculaires de 234 verges.
En quelques mots, Constantin a illustré le boulot qui attend sa défensive, samedi. «Ils ont couru 55 fois contre Bishop's, a-t-il souligné. C'est une équipe qui est prête à prendre beaucoup de différentes facettes de jeu à l'offensive, ce qu'il faut adresser. Ils nous avaient fait mal par la passe [en septembre], donc il faut améliorer nos couvertures de passes.»
Blessés lors du match de samedi à Sherbrooke, les demis de coin Marc-Olivier Simard et Carl Achy n'étaient pas en uniforme lors de l'entraînement de l'équipe, mardi. Ils vont «peut-être» s'entraîner cette semaine, a simplement dit Constantin, toujours avare de commentaires lorsqu'il est question de ses joueurs blessés.
Absents samedi, Hovington et le porteur de ballon Vincent Alarie-Tardif étaient toutefois sur le terrain du Stade Telus. Hovington se dit d'ailleurs remis à 100 % de son «mini-claquage» au mollet subi contre Bishop's, il y a une dizaine de jours. De son côté, Alarie-Tardif portait un protecteur sur son genou gauche blessé.
Laval termine au sommet au pays
Sans surprise, le Rouge et Or (7-1) et les Carabins (7-1) occupent toujours les deux premières positions du top 10 du football universitaire canadien, dont la dernière mouture de la saison a été publiée mardi. L'Université Laval termine au sommet de fin d'année pour la septième fois en 10 ans. L'équipe de Glen Constantin a reçu 26 votes de première place, les quatre autres ayant été accordés à ses rivaux montréalais. Les Mustangs de Western (7-1) conservent leur troisième rang, tandis que les Rams de Regina (6-2), quatrièmes, ont gagné trois positions depuis la semaine dernière, tout ça après une saison sans victoire en 2015. Laurier (7-1), Calgary (6-2), McMaster (7-2), Carleton (7-2), Saskatchewan (5-3) et StFX (7-1) complètent la liste des experts de l'Association des journalistes de football du Canada.