Matteo Mancosu (à droite) a obtenu une aide sur le but de Michael Salazar qui a procuré les devants à l'Impact en première demie, mais ce fut insuffisant, le FC Dallas répliquant avec deux buts en deuxième mi-temps, en route vers un gain de 2-1.

Colman joue un tour à l'Impact en deuxième demie

Avec une avance d'un but, gracieuseté de Michael Salazar, et des réservistes de qualité sur le banc, l'Impact semblait se diriger vers une cinquième victoire d'affilée devant ses partisans, samedi.
Cristian Colman a toutefois marqué deux buts en deuxième demie pendant que l'offensive de l'Impact tombait à plat et le FC Dallas l'a emporté 2-1, au grand malheur des 20 481 spectateurs présents au stade Saputo.
«Nous étions dans une bonne position, mais nous n'avons pas bien géré le match en deuxième demie, a noté le gardien de l'Impact, Evan Bush. Dallas a mieux fait en avant 2-1. Ils ne se sont pas préoccupés de marquer un troisième but et ils ont bien fermé le jeu.»
L'Impact avait bien amorcé la deuxième moitié de son calendrier avec une victoire de 2-1 contre l'Union de Philadelphie, mercredi. Face à Dallas, l'entraîneur Mauro Biello pouvait compter sur Patrice Bernier (sélection nationale) et Ignacio Piatti (genou) pour une première fois depuis le 27 juin comme réservistes en deuxième demie.
Le FC Dallas (9-3-7) représentait toutefois une bien meilleure formation que l'Union. Les Toros étaient arrivés à Montréal en deuxième position dans l'Association Ouest.
En vertu de la victoire de 1-0 du Crew de Columbus face à l'Union, samedi, l'Impact (6-7-6) a glissé à sept points du Crew et du sixième et dernier rang donnant accès aux séries dans l'Est.
«Nous avions une occasion de gagner un peu de terrain et nous n'avons pas été en mesure d'en profiter, a résumé l'arrière latéral Daniel Lovitz. Nous en sommes pleinement conscients.»
Le FC Dallas a multiplié les montées dangereuses en première demie, sans toutefois trouver le fond du filet en raison notamment des nombreuses interventions du défenseur central Kyle Fisher.
Deux minutes après un arrêt miracle de Lovitz sur la ligne des buts montréalaise, Salazar a donné les devants à l'Impact à la 23e minute. Il a fait fi de la couverture de Carlos Gruezo pour marquer de la tête sur un centre de Matteo Mancosu. Salazar touchait ainsi la cible dans un troisième match de suite.
Colman a créé l'égalité à la 52e minute, quand un centre de Maximiliano Urruti a contourné trois joueurs de l'Impact pour rejoindre le Paraguayen au deuxième poteau.
La défensive montréalaise a à nouveau été surprise par Colman à la 62e minute. Gruezo a rejoint Colman derrière le défenseur Chris Duvall. Colman a maîtrisé le relais avec sa poitrine avant de se débarrasser de Bush avec une première touche du pied. Il n'a eu qu'à déjouer à nouveau Duvall sur son tir vers un filet ouvert.
«Puisqu'il était en contrôle du ballon, je ne pouvais pas vraiment plonger sans risquer qu'il tombe au sol pour un penalty, a expliqué Bush. Il n'y a pas vraiment de solution parfaite dans une telle situation. Il peut lober le ballon par-dessus moi, décocher une frappe ou me contourner.»
Peu d'occasions
Malgré la présence de Piatti et de Bernier à compter de la 59e minute, l'Impact s'est contenté d'une poignée d'occasions dans le dernier quart d'heure.
Le gardien des visiteurs Chris Seitz a été défié seulement à la 89e minute, quand il s'est déplacé à sa droite pour stopper un coup franc de Blerim Dzemaili.
«Nous avons eu quelques chances, mais nous n'avons pas suffisamment créé d'occasions, a reconnu Biello. Nous n'avons pas vraiment eu de chances claires.
«Eux, ils nous ont pressés, ils nous ont placés en difficulté. Il faut leur donner crédit. À mon avis, c'était la meilleure équipe que nous avons affrontée cette saison.»
Le défenseur Laurent Ciman (hanche) n'était pas de la formation partante de l'Impact, alors que Victor Cabrera a obtenu le départ à sa place. Hernán Bernardello était absent en raison d'une blessure et non d'une suspension, qui a été annulée en raison de l'oubli de l'élimination d'un carton jaune à sa fiche pour son bon comportement lors de cinq matchs d'affilée. Anthony Jackson-Hamel et Maxime Crépeau avaient obtenu congé après avoir participé à la Gold Cup au sein de l'équipe canadienne.
L'Impact sera de retour en action samedi prochain, quand il rendra visite aux Red Bulls à New York (19h30).