Clovis Drolet a fait partie de l'équipe nationale de 2014 à 2016. Le boxeur de Beauport livrera son premier combat professionnel le 6 avril à Montréal.

Clovis Drolet boxera chez les pros

Après avoir livré une centaine de combats amateurs, Clovis Drolet fait le grand saut. Le 6 avril, le boxeur de Beauport livrera son tout premier combat dans les rangs professionnels, à Montréal.
La nouvelle recrue de l'écurie montréalaise Eye of the Tiger Management-InterBox ne sait pas encore qui il affrontera, ni où exactement. Mais le nouveau défi l'emballe. «Peu importe l'adversaire, ce n'est pas ça qui m'inquiète. Ce n'est pas ça qui va changer mon style offensif», a indiqué le pugiliste de 25 ans au Soleil, jeudi.
Boxeur amateur depuis une décennie au cours de laquelle il a cumulé une fiche approximative de 90 victoires et 10 défaites et remporté quatre championnats canadiens, Drolet a fait partie de l'équipe nationale de 2014 à 2016. Jusqu'à la grande déception de rater sa qualification pour les Jeux olympiques de Rio, l'été dernier.
C'est à l'automne qu'il a décidé de passer chez les pros, après des discussions avec les promoteurs associés Camille Estephan (Eye of the Tiger) et Antonin Décarie (InterBox). Le Groupe Yvon Michel (GYM) ne lui a pas fait d'offre.
Il habite maintenant Montréal et continue d'être entraîné par Vincent Auclair, comme c'était le cas à Québec au club de boxe de la famille Bizier. Il bénéficie aussi des conseils de Rénald Boisvert, coach des espoirs Yves Ulysse fils et Steven Butler.
Drolet concourait à 75 kg (165 lb), chez les amateurs. Ce sera encore le cas le 6 avril, mais l'athlète de 5'10'' compte descendre parmi les poids moyens à 160 livres à court terme.
Rythme différent
Pour l'heure, cet émondeur-élagueur de formation se réjouit de la nouveauté qui se présente à lui. «Je vais avoir des quatre et des six rounds, ce qui donne un rythme différent des trois fois trois minutes des amateurs. Et il y a la pesée la veille du combat, les gants plus petits... Ce sera comme apprendre un nouveau métier!» s'exclame Drolet.
Le gala du 6 avril lancera la nouvelle série L'Antre du Tigre. Eye of the Tiger promet ainsi six galas dans les 12 prochains mois à voir sur place, sans doute tous à Montréal, ou en ligne pour 7,99 $US chacun au www.punchinggrace.com.