Cloud Computing (2), qui n'avait pas participé au Derby du Kentucky il y a deux semaines, a remporté le Preakness, samedi.

Cloud Computing remporte le 142e Preakness

Cloud Computing a résisté à une poussée de Classic Empire lors des dernières foulées et il a remporté le 142e Preakness Stakes, samedi soir, grâce à un chrono de 1:55,98.
Favori à 13 contre 1, Cloud Computing était un des cinq chevaux à ne pas avoir participé au Derby du Kentucky, il y a deux semaines.
Le gagnant du Derby du Kentucky, Always Dreaming, s'est battu côte à côte avec Classic Empire pendant une bonne partie de la course, mais Classic Empire s'est emparé de la tête lors du virage le plus éloigné de la piste. Il semblait se diriger vers une victoire, mais Cloud Computing est venu de l'arrière en empruntant l'extérieur de la ligne de course et il a triomphé par une tête.
Always Dreaming a perdu de la vitesse et il a dû se contenter du huitième rang sur un total de 10 chevaux à galoper sur la piste de Pimlico. Une foule record de 140 327 spectateurs ont été témoins de la victoire de Cloud Computing.
Le jockey Javier Castellano a enregistré une deuxième victoire en carrière au Preakness Stakes et son poulain a remporté une deuxième course en carrière. Castellano avait chevauché Bernardini vers la victoire, en 2006. L'entraîneur Chad Brown a gagné une première course de la Triple couronne américaine.
Senior Investment a complété la course d'un peu plus de 1,9 kilomètre au troisième échelon. Lookin At Lee, qui avait terminé deuxième au Derby du Kentucky, a pris la quatrième place, suivi de Multiplier et Conquest No Money.
Victoire inattendue
Castellano vient d'une famille de jockeys de père en fils. Son père, son oncle et son frère ont pratiqué le même métier.
«Nous avons travaillé longtemps pour vivre un moment comme celui-ci, a-t-il confié. C'est formidable pour la famille.»
Il s'agissait d'une victoire inattendue pour Cloud Computing, puisque le duel devait opposer Always Dreaming à Classic Empire.
«Nous n'avons pas d'excuses, a révélé Todd Pletcher, l'entraîneur d'Always Dreaming. Nous étions là où nous voulions être et je crois que le virage a été un peu trop rapide. Il a couru tellement rapidement au Derby du Kentucky et aujourd'hui, ce n'était pas sa journée.»
Il s'agissait de sa première défaite en cinq courses cette saison.
Classic Empire et Julien Leparoux ont pris une avance de trois longueurs dans le dernier droit, mais ils n'ont pu conserver les devants jusqu'à la ligne d'arrivée.
«Je ne remettrai certainement pas en cause le fait que d'amener ici un cheval en forme faisait partie de notre stratégie, a affirmé Brown. Notre cheval est également très talentueux. Classic Empire et Always Dreaming sont deux chevaux remarquables et notre stratégie consistait à profiter des semaines de repos auxquels ces deux-là n'ont pas eu droit et ç'a fonctionné.»
Après que Cloud Computing eut terminé au troisième rang lors du Wood Memorial, l'entraîneur et les propriétaires ont décidé qu'il valait mieux ne pas le faire compétitionner au Derby du Kentucky afin d'arriver fraîchement reposé au Preakness, qui avait lieu six semaines plus tard.
Le Belmont Stakes, dernière course de la Triple couronne, aura lieu dans trois semaines, le 10 juin.