Le Canadien a subi la défaite 2-1 face aux Capitals de Washington, jeudi soir au Capital One Arena.

Cinq défaites qui ont peut-être fait un peu plus mal au Canadien que les autres

MONTRÉAL — Les défaites ont toute la même valeur au terme de la saison, mais ce n'est pas tout à fait vrai. Il y a bien sûr les défaites en bris d'égalité qui donnent un point, mais il y a aussi les revers subis après avoir échappé l'avance en troisième période ou encaissé lors d'une rencontre déterminante qui font un peu plus mal que les autres.

Avant son dernier match de la saison régulière, le Canadien présente un dossier de 43-30-8. S'il a bien fait en gagnant sept parties après avoir tiré de l'arrière après deux périodes, le Tricolore a toutefois compilé des fiches de 27-3-4 quand il mène après 40 minutes de jeu et de 9-5-4 quand le pointage était égal, laissant filer de précieux points.

Voici cinq défaites du Canadien qui ont peut-être fait pencher la balance au cours de la saison :

25 octobre, 3-4 contre les Sabres, à Buffalo

Max Domi donne les devants 3-2 au Canadien après 6:34 de jeu à la troisième période, mais Antti Niemi est incapable de fermer la porte aux Sabres. Sam Reinhart crée l'égalité avec 6:53 à jouer, puis Kyle Okposo marque en avantage numérique avec 61 secondes au match, pendant que Joel Armia était au banc des punitions. Le Canadien encaisse alors un premier revers cette saison quand il mène en troisième période.

2 février, 2-3 (prol.) contre les Devils, à Montréal

Le Canadien reprend le collier après la pause du match des étoiles en position pour obtenir le premier laissez-passer supplémentaire donnant accès aux séries, deux points devant les Blue Jackets de Columbus et avec un coussin de cinq points sur les Hurricanes de la Caroline. Contre une équipe à la dérive et privée de son attaquant étoile Taylor Hall, le Tricolore voit plutôt Nico Hischier créer l'égalité à mi-chemin en troisième période, puis déjouer à nouveau Antti Niemi en prolongation.

23 février, 3-6 contre les Maple Leafs, à Toronto

Le Canadien se présente à Toronto accusant un retard de trois points seulement sur les Maple Leafs et le troisième rang de la section Atlantique. Le Tricolore prend les devants 3-0 en première période, mais les Leafs réduisent l'écart à un seul but au deuxième engagement. Un bond favorable de la rondelle contre la bande dans le coin de la patinoire permet à William Nylander de compléter la remontée des Maple Leafs après 6:58 de jeu en troisième période. Zach Hyman donne ensuite les devants aux locaux avec 1:50 à écouler en temps réglementaire. Andreas Johnsson et Hyman ajouteront des buts dans un filet désert, tournant le fer dans la plaie.

24 mars, 1-2 (prol.) contre les Hurricanes, en Caroline

Contre un rival direct dans la course pour les deux laissez-passer supplémentaires dans l'Est, le Canadien s'accroche à une avance de 1-0 pendant de longues minutes grâce au brio de Carey Price. Mais même un Price en état de grâce n'y peut rien avec 5:39 à faire à la troisième période, quand un tir de Trevor van Riemsdyk effleure la jambe du défenseur Jordie Benn pour changer de direction et aboutir dans le fond du filet. En prolongation, Brendan Gallagher commet un revirement en zone neutre, puis Andrei Svechnikov surprend Price grâce à un tir entre les jambières.

28 mars, 2-6 contre les Blue Jackets, à Columbus

Dans ce qui sera peut-être considéré comme le match le plus déterminant dans le sort du Canadien, la troupe de Claude Julien connaît un début de match idéal, alors que Brett Kulak ouvre le pointage après seulement 75 secondes de jeu. Les Blue Jackets renversent toutefois la vapeur à la deuxième période, prenant les devants 3-2, avant d'humilier le Tricolore en ajoutant trois buts en troisième période. Cette victoire permet aux Blue Jackets de devancer le Canadien au dernier rang donnant accès aux séries dans l'Est.