Le but historique de Christine Sinclair a été inscrit à 23e minute d'une rencontre contre Saint-Kitts-et-Nevis à mi-chemin de la première demie du premier match du tournoi de qualification de la Concacaf en vue des Jeux olympiques de Tokyo, cet été.

Christine Sinclair, meilleure buteuse de tous les temps!

EDINBURG, Texas — La Canadienne Christine Sinclair a écrit une nouvelle page de l’histoire du soccer mercredi en marquant les 184e et 185e buts de sa carrière, pour ainsi devancer l’Américaine Abby Wambach au premier rang du classement de tous les temps, hommes et femmes.

Sinclair a réalisé l’exploit contre Saint-Kitts-et-Nevis à mi-chemin de la première demie du premier match du tournoi de qualification de la Concacaf en vue des Jeux olympiques de Tokyo, cet été.

Le but historique a été inscrit à la 26e minute.

Jessie Fleming a volé le ballon d’une joueuse de Saint-Kitts-et-Nevis et l’a dirigé vers Adriana Leon. Leon et Sinclair se sont retrouvés dans une situation à deux contre un et Leon a passé le ballon à sa célèbre coéquipière, laissée sans surveillance.

Après avoir touché le ballon du pied gauche, Sinclair a décoché un tir du pied droit, d’environ six mètres, qui a abouti dans le coin du filet.

Souriante, Sinclair s’est tournée, les bras étirés, et a secoué les poings avant que Leon n’arrive vers elle pour lui faire une étreinte. La célébration du but historique s’est poursuivie sur les lignes de côté alors que Sinclair a fait rouler le ballon vers ses coéquipières, qui sont tombées comme des quilles.

«Quelle expérience que de partager ce moment avec “Sinc”, a affirmé la milieu de terrain Sophie Schmidt. Je suis tellement fière d’elle. Je pense que tout le Canada est tellement fier d’elle.

«Nous sommes honorées de jouer avec elle», a ajouté la milieu de terrain Desiree Scott.

Après le match, que la formation canadienne a gagné 11-0 contre des rivales qui ne faisaient pas le poids, Sinclair a paru soulagée d’avoir inscrit ce record. Lorsqu’elle a rencontré les médias, après avoir eu droit à un bain au champagne de ses coéquipières, la timide athlète, surnommée Sinc ou Sincy, s’est confiée un peu sur son statut de vedette du soccer et de modèle à suivre.

«Ce n’est pas quelque chose à quoi je pense, a-t-elle déclaré. Je suis moi-même. Je suis réservée, je suis tranquille. Je vais parler quand j’en ai besoin. J’espère que je suis un exemple pour les autres, surtout les jeunes enfants. Leur montrer ce qui est possible lorsque vous faites ces rêves fous et que vous y mettez l’effort.

«Mais surtout, j’essaie seulement d’être une bonne Canadienne jour après jour.»

Avant le match, a relaté Sinclair, Leon lui avait dit de ne pas s’inquiéter, qu’elle allait s’occuper d’elle. Et lorsque Leon lui a fait sa passe, Sinclair n’avait qu’une seule préoccupation : de ne pas tout saboter et de ne pas rater le filet.

«Sérieusement, a-t-elle déclaré. Et lorsque le ballon est allé dans le filet, ç’a été un soulagement, en toute honnêteté - de la meilleure façon possible.»

«Maintenant, il y a des choses plus importantes sur lesquelles se concentrer», a ajouté Sinclair, dans une réaction typique de sa part.

Sinclair avait égalé le record de Wambach à la septième minute sur un penalty, après que Sinclair eut été accrochée dans la surface de réparation. L’arbitre a immédiatement pointé en direction du point de penalty.

Contrairement au match de huitième de finale contre la Suède lors de la Coupe du monde l’été dernier, lors duquel Sinclair avait cédé sa place à Janine Beckie, la capitaine canadienne a pris les choses en main. Sinclair a marché jusque vers la ligne des buts pour récupérer le ballon, est retournée vers le point de penalty et a fait rouler le ballon à la droite de la gardienne de but Kyra Dickinson, pour égaler Wambach.

Sinclair a eu une opportunité de compléter son tour du chapeau pendant les arrêts de jeu, mais son tir est passé par-dessus la tige. Elle a quitté le match pendant la 47e minute et cédé sa place à la jeune Jordyn Huitema, qui n’est âgée que de 18 ans, alors que le Canada détenait une avance de 7-0.

Dans la victoire, Leon et Ashley Lawrence ont réussi des doublés. Jayde Riviere, Fleming et Huitema ont complété.

«L’histoire vient d’être réécrite»

Âgée de 36 ans, l’athlète de Burnaby, en Colombie-Britannique, disputait le 290e match de sa carrière pour le Canada. Wambach, qui a pris sa retraite en 2015, a eu besoin de 255 parties pour marquer ses 184 buts.

Wambach a félicité Sinclair sur son compte Twitter.

«Christine : l’histoire vient d’être réécrite. Ta victoire est notre victoire. Nous célébrons avec toi», a écrit Wambach.

Le président de Soccer Canada a également souligné l’exploit par voie de communiqué.

«La Canadienne Christine Sinclair est la plus grande buteuse à l’international dans le sport le plus aimé sur la planète», a déclaré Steven Reed.

«Nous l’avons regardé grandir, alors qu’elle est passée du statut de jeune vedette adolescente sur les terrains locaux à celui de super étoile mondiale qu’on aime partout dans le monde. Pendant plus de 20 ans, elle a agi comme ambassadrice mondiale pour notre pays, plaçant la barre de plus en plus haut dans notre sport en raison de ses réalisations sur le terrain et de la modestie qu’elle affiche en dehors du terrain.»

Saint-Kitts-et-Nevis est le 41e pays différent face auquel Sinclair a marqué au moins une fois sur la scène internationale.

Senior à 16 ans

Sinclair était âgée de 16 ans lorsqu’elle a fait ses débuts au niveau senior, le 12 mars 2000, faisant d’elle, à l’époque, la plus jeune joueuse de l’histoire du Canada. Elle a marqué son tout premier but pour le Canada lors du match suivant, déjouant Bente Nordby, de la Norvège, dans une défaite de 2-1 lors de l’édition 2000 de l’Algarve Cup.

Au fil de sa carrière, Sinclair a multiplié les honneurs. En 2012, elle a été nommée l’athlète de l’année au Canada ainsi que l’athlète féminine par excellence au pays. Cette même année, elle avait été choisie à titre de porte-drapeau lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Londres.

Nouveau record international de buts
Meilleures buteuses internationales