Chicoutimi 4/ Rimouski 5: une 10e victoire de suite signée Lafrenière

RIMOUSKI — L’Océanic a arraché une dixième victoire consécutive en défaisant par la marque de 5-4 les Saguenéens de Chicoutimi, mercredi, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Loin d’être un grand match, la remontée spectaculaire des locaux à partir de la deuxième période a surpris les visiteurs qui les avaient dominés pendant les 20 minutes précédentes. «On a vu pourquoi Alexis Lafrenière est Alexis Lafrenière», a lancé Serge Beausoleil pour faire référence au tour du chapeau de son numéro 11.

La première période a été désastreuse pour l’Océanic qui a écopé de deux punitions dans les 51 premières secondes de jeu. Beaucoup plus vaillants, les visiteurs ont profité des unités spéciales et du momentum pour prendre les devants après 20 minutes de jeu. Tôt dans le match, c’est Théo Rochette (10e) qui a ouvert la marque en avantage numérique à 5 contre 3. À 6:55, Anthony Gagnon (14e) a profité d’un rebond chanceux pour égaliser la marque. À 11:10, Justin Ducharme (22e) a récupéré un disque libre dans l’enclave pour redonner les devants aux Sags en avantage numérique. À 14:14, seul en territoire adverse, Alexis Lafrenière a échappé la rondelle qui a été récupérée par Xavier Labrecque (4e), qui a doublé la priorité des visiteurs en infériorité numérique. «Il y avait beaucoup de fatigue, a justifié l’entraîneur-chef des locaux. Je sentais, mentalement, qu’on avait moins d’acuité dans nos décisions.»

Les locaux plus affamés

À l’engagement médian, les locaux, plus affamés, ont su se relever. Les hommes de Yanick Jean en avaient plein les bras, pendant que leurs hôtes leur mettaient beaucoup de pression. «On s’est battus avec tout ce qui nous manquait comme joueurs, a analysé l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean. On est allés puiser au fond de ce qu’on était capables de faire. On s’est tiré dans le pied en deuxième période. On a fait des erreurs récurrentes. Quand tu joues contre une bonne équipe, tu ne peux pas te battre tout seul. J’ai l’impression qu’on s’est battus tout seuls, ce soir.»

À mi-chemin de la période, Olivier Garneau (30e) a réduit l’écart d’un tir de la ligne bleue, un cadeau d’Alexis Shank. En fin de période, Lafrenière (28e et 29e) en a ajouté deux pour faire oublier son erreur du premier vingt. Il a d’abord feint une passe pour lancer d’un angle restreint et a profité d’une bourde défensive pour donner les devants aux siens pour la première fois de la rencontre. À 1:00 du dernier tiers, l’attaquant (30e) s’est échappé et a enfilé l’aiguille pour une troisième fois dans la rencontre. À 6:52, Vladislav Kotkov (23e) a chassé Tristan Bérubé de son filet. C’est Colten Ellis qui a pris la relève.