Complice de trois buts, Alexis Lafrenière a de nouveau inspiré ses coéquipiers. Opposé aux Saguenéens qui revendiquaient huit gains consécutifs, l’Océanic l’a emporté 4 à 1.

Chicoutimi 1/Rimouski 4: l’Océanic freine l’élan des Saguenéens

Pour la première fois en cinq duels contre les puissants Saguenéens, l’Océanic a obtenu une grosse victoire de 4-1, vendredi, au grand plaisir des 3780 partisans réunis au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Du même coup, les Rimouskois ont mis fin à une séquence de 8 victoires consécutives de Chicoutimi.

«Les gars étaient sur la rondelle, se réjouissait l’entraîneur-chef, Serge Beausoleil. Ils compétitionnaient, ils voulaient prouver qu’ils étaient dans le coup. Chicoutimi trône au sommet du classement avec Sherbrooke. Ce n’est pas pour rien! Il n’en échappe pas, de match comme ça. De pouvoir rivaliser avec eux, de voir qu’on est capables de gérer la rondelle, de créer de l’offensive, de donner si peu de chances, ce sont beaucoup de choses qui nous font plaisir. […] Les gars ont joué un match d’équipe en commençant par Alexis Lafrenière et les autres ont suivi. Ça crée un effet d’entraînement qui est contagieux.»

Dès la première période, les locaux sont arrivés sur la patinoire affamés, résolument décidés à ne pas faire de cadeau à leurs invités. C’est Adam Raska (9e) qui a ouvert la marque en avantage numérique à 11:26. Puis à 16:23, Zachary Bolduc (23e) a doublé l’avance des siens sur un impressionnant tic-tac-toe avec Alexis Lafrenière et Dmitry Zavogorodniy.

Les hommes de Serge Beausoleil ont continué à dominer l’adversaire qui a bien tenté de s’approcher du filet de Creed Jones, mais sans succès. À seulement 17 secondes, Justin Bergeron (9e) en a ajouté un autre sans aide à la suite d’un revirement. 

Au début du dernier engagement, les hommes de Yanick Jean ont augmenté la pression et ont réussi à s’inscrire au pointage sur une rondelle bondissante dans l’enclave logée par Félix Bibeau (21e) dans le fond d’une cage ouverte. Les Bas-Laurentiens fracassaient ainsi un nouveau record d’équipe avec 183 minutes et 43 secondes sans avoir accordé de but. À 2:47 à faire à l’affrontement, Zavgorodniy a marqué dans un filet désert. Avec un but et une passe, le Russe a célébré de belle façon son retour au jeu après 10 semaines d’absence. «J’avais hâte de le voir, a fait savoir son entraîneur. Je me rappelais comment il jouait bien, comment il rendait tout le monde meilleur autour de lui. Il a repris le collier là où il l’avait laissé!» Avec trois passes, Lafrenière a quant à lui atteint le cap des 60 mentions d’aide depuis le début de la saison.