Charles Dubé-Brais, qui dirigeait l'an dernier le Kung Fu de ChongSon, en Chine, réalisera enfin son rêve de faire partie du personnel d'entraîneurs d'une équipe de la NBA.

Charles Dubé-Brais se joint aux Raptors

Charles Dubé-Brais a vu son rêve d’exercer son métier d’entraîneur dans la National Basketball Association (NBA) se réaliser mercredi quand les Raptors de Toronto ont annoncé qu’il ferait partie de leur personnel d’entraîneurs cette saison.

L’ancien joueur des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy s’est fait connaître à la barre des défunts Kebs de Québec de l’American Basketball Association. Il a ensuite pris la route de la France où il a dirigé le JSF de Nanterre, en première division, et de la Chine, où il dirigeait l’an dernier le Kung Fu de ChongSon.

Il a d’ailleurs remporté le titre d’entraîneur de l’année après avoir mené les siens à une fiche de 15 victoires et cinq défaites à sa première saison dans la Ligue de basketball de l’Association des nations du Sud-est asiatique.

L’homme de basket de 37 ans avait aussi été entraîneur invité dans la Ligue d’été de la NBA depuis quatre ans, la dernière avec l’équipe des Raptors. 

En entrevue avec Le Soleil en décembre, Charles Dubé-Brais avait avoué qu’il espérait toujours joindre le meilleur circuit de basketball au monde après quelques entretiens avec des équipes de la NBA qui tentaient de l’attirer dans leur ligue de développement, la G League. 

«J’ai eu des entretiens avec trois équipes différentes. Ç’a failli se faire, mais ce n’était pas tout à fait ça», avait-il alors confié à la journaliste Kathleen Lavoie.

Il voit maintenant son rêve se concrétiser alors qu’il s’ajoute à l’équipe d’entraîneurs dirigée par Jama Mahlalela en même temps que Charles Kissi, ex-entraîneur de l’université ontarienne de Brock, Trevor Pridie, entraîneur adjoint à l’Université de la Vallée de Fraser et Arsalan Jamil, qui faisait déjà partie des opérations basketball de l’organisation torontoise.

Le personnel d’entraîneurs des Raptors est complété par A.J. Diggs et Ryan Schmidt, qui reviennent pour une seconde saison avec l’équipe qui a remporté un record de 57 victoires avant d’être éliminée en quatre matchs en demi-finale de l’Asssociation Est par les Cavaliers de Cleveland ce printemps.