Le Championnat québécois amateur est le seul joyau de la triple couronne qui manque à la collection de Julien Sale.

Championnat québécois amateur de golf de Beauceville: le joyau manquant à Sale

Pour la première fois de son histoire, le Championnat québécois amateur de golf a lieu dans la région de la Chaudière-Appalaches, cette semaine. De lundi à jeudi, les meilleurs joueurs amateurs de la province convergent vers le club Beauceville afin d’y jouer le troisième et dernier acte de la triple couronne québécoise.

Loïck Laramée (Drummondville) tentera d’y défendre son titre remporté l’an dernier au club Wildmill Heights, à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.

Mais le grand favori reste le Français Julien Sale (Rivermead), un joueur natif de l’Île de la Réunion, qui brille dans les allées québécoises depuis deux ans. Le Championnat québécois amateur est d’ailleurs le seul joyau de la triple couronne qui manque à sa collection.

En 2018, le golfeur-étudiant de l’Université Arkansas State avait remporté les deux premières étapes, soit l’Alexandre de Tunis et le Duc de Kent, à Boischatel. Il avait cependant échappé le championnat provincial par trois coups derrière Laramée. Et, tout récemment, Sale a encore gagné le Tunis, mais il avait renoncé au Duc en raison d’une participation à un tournoi aux États-Unis, en même temps qu’Émile Ménard triomphait pour une deuxième fois en trois ans au club Royal Québec.

«Je vais tout faire pour essayer de gagner le seul tournoi que je n’ai pas remporté dans la triple couronne : le championnat amateur du Québec», a-t-il indiqué au journal Le Droit à la veille de la première ronde, au début du mois, où il allait défendre sa victoire de 2018 avec succès.

La triple couronne existe depuis 1950. Aucun golfeur n’a remporté les trois prestigieux tournois lors d’une même année. Ils sont 16 à avoir réussi à en gagner deux, comme Sale l’an passé, mais le tour du chapeau reste encore un exploit à accomplir. S’il devait l’emporter, Sale aurait quand même le mérite d’avoir gagné les trois tournois, mais en l’espace de deux ans.

À surveiller

Sale s’élancera sur le coup de 11h50 en compagnie d’Étienne Brault (Pinegrove) et Loïck Laramée (Drummondville), le champion défendant. Ses deux compagnons de jeu, pour l’occasion, sont aussi à surveiller, tout comme Étienne Papineau (Pinegrove), deuxième au récent Duc de Kent, et lui aussi auteur d’un doublé en 2015 (Tunis et amateur).

Laramée pourrait devenir le premier joueur depuis Kevin Fortin-Simard à l’emporter deux fois de suite, le golfeur passé chez les pros, depuis, avait réussi le doublé en 2005 et 2006.

On retrouve deux golfeurs du club hôte parmi les 168 inscrits, soit Matis Lessard et Guy Rancourt.

Le dernier joueur de la région de Québec à avoir remporté le Championnat québécois amateur a été Charles Côté (Royal Québec), en 2012. En 2011, Nicolas Fortin (Lévis) avait savouré la victoire au club Alpin, à Sainte-Brigitte-de-Laval, lors de la première présentation du tournoi sur quatre rondes.

Le Championnat québécois amateur existe depuis 1909, mais il n’a pas été tenu de 1915 à 1918 et de 1941 à 1945, soit lors des deux grandes Guerres mondiales.