Le pilote Tim Tremblay a fait quelques acrobaties lors de la conférence de presse du Championnat national de motocross, mardi.

Championnat national de motocross: fort achalandage à Deschambault

Environ 700 pilotes professionnels et amateurs ont rendez-vous au parc de motocross de Deschambault, dès vendredi, afin de participer à la septième étape du Championnat national Rockstar Energy, présenté par Honda. «Il s'agit de la plus grosse course de la saison au Québec et de la deuxième en importance au Canada», admet Daniel Thibault, président du club hôte et promoteur de l'événement.
L'an passé, pas moins de 8000 spectateurs ont suivi les différentes épreuves. Pour l'occasion, des courses professionnelles, amateurs et féminines seront à l'horaire, ainsi qu'un spectacle de style libre offert par Ben Milot, qui rentrera de Chine expressément pour se produire à Deschambault.
«Il y a 10 étapes sur le circuit, mais ce qui fait de nous la plus grosse, c'est qu'on invite les meilleurs amateurs au Canada et les femmes, sans oublier la classe professionnelle. Nous offrons aussi une bourse globale de 60 000 $, alors que les autres donnent 20 000 $», a expliqué le responsable du club MX Deschambault.
Son organisme gère le parc de motocross de l'endroit. Annuellement, environ 150 000 $ sont investis pour améliorer la piste et tout ce qui l'entoure. Les commentaires à l'endroit du parc sont élogieux.
«Mike Alesi, un pilote américain de renom, est venu s'entraîner à Deschambault il y a deux semaines et il a dit que la piste était la plus belle au Canada et la septième plus belle en Amérique. Pour un promoteur, ce genre de commentaire vaut un million», disait-il à propos de celui qui sera de la partie en compagnie de son frère.
Il y aura du gros calibre pour les courses de la classe MX1 présentées le dimanche. En fait, à peu près tous les noms importants de l'industrie convergeront vers Deschambault.
«De tous les championnats depuis 30 ans, c'est la plus forte année et la plus populaire auprès des pilotes et des équipes», disait Thibault en pensant à Mike Brown, Josh Hill, Bob Kiniry, Kyle Chisholm et les frères Tyler et Jeremy Medaglia, vainqueurs en 2013.
Québécois à surveiller
Parmi les pilotes québécois à surveiller, il y aura Tim Tremblay (MX1) et Kevin Benoît (MX2). Le premier a participé à la dernière édition malgré une fracture à la main, et cette fois-ci, il sera en pleine santé.
«Je vise le top 5», affirme celui qui revendique deux présences dans le top 10, récemment, et une médaille aux X-Games en motoneige. Pour ce qui est de Benoît, il revient en forme «sur un circuit où je suis à l'aise» après une absence d'un an.