À sa dernière rencontre en carrière universitaire, Ève Thibault a donné le ton à l'attaque du Rouge et Or.

Championnat canadien de volleyball féminin: le Rouge et Or décroche le bronze

Dépassant ses propres objectifs de début de saison, le Rouge et Or a décroché une satisfaisante médaille de bronze au Championnat de volleyball féminin de SIC, l'emportant 3-1 sur les Tigers de Dalhousie, dimanche, à Regina.
«Cran, culot et coeur.» C'est en répétant ce mantra que les filles d'Olivier Caron, qui en est à sa première saison à la barre de la formation, ont entamé leur marche vers le podium, avec une victoire en finale québécoise sur les Carabins de Montréal, la semaine dernière.
Bâtissant sur cet accomplissement, les Lavalloises se sont présentées gonflées à bloc aux Canadiens, défaisant McMaster 3-0, en première ronde. L'adversaire de demi-finale, la University of British Columbia (UBC), s'est avéré plus coriace, l'emportant 3-1.
«Rendu à Regina, notre objectif était de remporter notre match de première ronde, vendredi, parce que ça nous permettait de passer à la ronde des médailles. Ensuite, ce n'était pas une mauvaise chose d'affronter UBC, qui était classé numéro un au pays, parce que nous n'avions aucune pression en les rencontrant. C'était à elles de gagner, pas à nous», a expliqué Caron.
Affrontant les Tigers de Dalhousie dans le match pour la médaille de bronze, le Rouge et Or a concédé un premier set chaudement disputé (23-25), avant d'enfiler trois manches gagnantes de 25-22, 25-23 et 25-15.
«On a échappé le premier set et on a été chercher le deuxième. Dans le troisième et le quatrième, on était plus en contrôle. Même si l'adversaire mettait de la pression, on contrôlait plus notre nervosité aussi», a estimé l'entraîneur.
Thibault s'illustre
La capitaine Ève Thibault, avec 18 attaques marquantes et 20ballons récupérés en défensive, a mené le Rouge et Or à l'attaque, à son dernier match en carrière universitaire.
>«Beaucoup d'autres filles se sont aussi démarquées pendant le tournoi. Esther Gilbert a été nommée sur la deuxième équipe d'étoiles. Elle a connu un bon tournoi. Valérie Lemay a été la meilleure en défensive du tournoi. Notre libéro Joany Bellemare a pour sa part été nommée joueuse du match [dimanche]», a indiqué Caron.
C'est toutefois dans le match de deuxième ronde, la veille, que le Rouge et Or a le plus brillé, selon ce dernier. «Même si on a bien joué dans le match pour la médaille de bronze et contre McMaster, c'est dans le match contre UBC qu'on a joué notre meilleur volley de l'année, même si on a perdu. On est revenues à ce qu'on faisait bien en fin de saison, en y allant balle par balle. [...] On a bien contrôlé le jeu et prouvé que le volley, c'est un jeu d'essais et d'erreurs», a jugé Caron, dont la troupe était clairement désavantagée sur le plan physique.
Avec sa médaille de bronze, le Rouge et Or monte sur le podium canadien pour la première fois depuis 2011, alors qu'il avait décroché une deuxième place, au PEPS.