Après quatre saisons à Rimouski et Québec, dans la LHJMQ, Desjardins a disputé 10 saisons dans les ligues professionnelles mineures. Son parcours a été parsemé de six matchs dans la Ligue nationale, tous avec le Lightning de Tampa Bay.

Cédrick Desjardins accroche ses jambières

À 31 ans, Cédrick Desjardins tourne la page sur sa carrière professionnelle. L'ancien gardien des Remparts et de l'Océanic l'a confirmé, mardi, en marge de la conférence de presse annonçant la tenue du Boot Camp dont il est l'un des fondateurs.
«Les blessures et les contrats m'ont amené vers ça. C'est dommage, j'aurais aimé continuer, mais ça fait partie de la vie et je suis «zen» là-dedans», a dit le gardien natif d'Edmundston, au Nouveau-Brunswick.
Après quatre saisons à Rimouski et Québec, dans la LHJMQ, Desjardins a disputé 10 saisons dans les ligues professionnelles mineures. Son parcours a été parsemé de six matchs dans la Ligue nationale, tous avec le Lightning de Tampa Bay.
«Il y a plusieurs bons souvenirs, comme mes premiers matchs dans le hockey junior majeur à Rimouski, ceux de la Coupe Memorial avec l'Océanic et les Remparts. Mais le moment-clé de ma carrière, ça reste mon premier match dans la LNH, à Tampa Bay, contre le Canadien et Carey Price», a-t-il raconté.
Il a vécu son baptême de la LNH à sa cinquième saison chez les pros. Guy Boucher, qui avait été entraîneur adjoint à Rimouski lorsqu'il s'y trouvait, lui avait permis de réaliser son rêve «au moment où on s'y attend le moins, car je jouais surtout dans les ligues mineures».
Desjardins a remporté la Coupe Memorial avec les Remparts, en 2005-2006. Il a aussi gagné la Coupe Kelly, dans la Ligue de la Côte Est. Ses droits ont appartenu au Canadien de Montréal pendant quelques saisons et il s'est retrouvé au sein de la deuxième équipe d'étoiles de la Ligue américaine en 2009-2010.
La saison dernière, Desjardins a soulevé un autre trophée, soit la Coupe Vertdure (LNAH) avec les Marquis de Jonquière. Son retour n'est pas encore officialisé, mais il devrait y retourner jouer encore, tout en préparant sa seconde carrière. «J'ai adoré l'expérience et ça m'a redonné le goût de jouer. Je m'implique aussi dans le hockey mineur [ses fils jouent à Québec-Centre]», dit celui qui aurait été tenté par l'Europe, mais les gardiens nord-américains n'ont pas la cote, là-bas.