Carey Price avait paru sonné après avoir reçu un tir en plein visage contre les Flyers, mardi, mais était demeuré dans le match.

Carey Price souffre d'une commotion cérébrale

MONTRÉAL — Le diagnostic qu’un peu tout le monde anticipait s’est concrétisé: Carey Price souffre d’une commotion cérébrale et sera à l’écart du jeu pour une période indéterminée.

L’entraîneur-chef Claude Julien a confirmé la nouvelle lors d’une mêlée de presse tenue deux heures avant le match du Canadien de Montréal contre les Rangers de New York au Centre Bell.

Antti Niemi a défendu les filets du Canadien face aux Rangers et Charlie Lindgren, rappelé d'urgence du Rocket de Laval mercredi, était son adjoint. En deuxième période du match de mardi contre les Flyers de Philadelphie, Price a été atteint au côté droit du masque par un puissant tir du défenseur Shayne Gostibehere.

Sur le coup, Price a paru sonné, mais il est resté dans le match. Peu de temps après l’incident, les Flyers ont marqué leur premier but de la rencontre.

Dans un revers de 3-2 en prolongation, Price a offert une excellente performance, bloquant 30 rondelles et il semblait dans de bonnes dispositions lorsqu’il a rencontré les journalistes après la rencontre.

Toutefois, Price n’a pas participé à la séance d’entraînement du Canadien mercredi pour se soumettre à une journée de traitements. Or, dans son point de presse qui a suivi cet entraînement, Julien avait reconnu que l’absence de Price était liée à l’incident à Philadelphie.

Le rappel d’urgence de Lindgren mercredi laissait présager que Price pourrait être à l’écart du jeu le temps d’au moins un match.

Match par match

Comme il ne sait pas trop combien de temps durera l’absence de Price, Julien n’a pas voulu s’aventurer à prédire comment il répartira le travail entre Niemi et Lindgren.

«On va y aller match par match et on prendra des décisions. On ne sait pas quelle sera la durée de l’absence de Carey, il pourrait quand même revenir assez rapidement. Mais si ce n’est pas le cas, il va y avoir du partage entre les gardiens.»

Price est le deuxième gardien du Canadien à subir une commotion cérébrale cette saison. Lors d’un match disputé le 4 novembre à Winnipeg, Al Montoya avait été atteint sur le masque par un violent tir de Dustin Byfuglien vers la toute fin de la troisième période.

Quelques jours plus tard, le Canadien a annoncé que Montoya souffrait de symptômes liés à une commotion cérébrale, et ce n’est que le 1er janvier qu’il a repris l’entraînement avec ses coéquipiers. Trois jours après son retour dans le giron du Tricolore, Montoya était échangé aux Oilers d’Edmonton.

Price connaît sa campagne la plus difficile depuis la saison 2008-2009. En 43 rencontres, Price présente un dossier de 15-22-6, une moyenne de buts alloués de 2,98 et un taux d’arrêts de ,904.

Il en arrache particulièrement à l’extérieur du Centre Bell, où il a perdu ses dix dernières sorties (0-9-1). Sa dernière victoire remonte au 22 décembre à Calgary, et sa fiche globale sur les patinoires rivales est de 4-15-1, avec une moyenne de 3,36 et un taux d’arrêts de ,897.

En novembre, Price a été absent pendant environ trois semaines pour soigner une blessure au bas du corps.

Lindgren en est à son deuxième séjour avec le Canadien cette saison. Pendant l’absence de Price en novembre, Lindgren a effectué huit départs d’affilée. Il affiche un dossier de 3-4-1, une moyenne de 2,43 et un taux d’arrêts de ,924 avec le Tricolore.