On peut dire que T.J. Oshie a le numéro des Penguins. L'an dernier, l'attaquant des Capitals avait marqué cinq buts et ajouté une aide dans la série contre Pittsburgh. Cette saison, il a récolté 10 points en quatre rencontres face aux Penguins.

Capitals-Penguins, la série prise deux

Les Capitals de Washington et les Penguins de Pittsburgh s'apprêtent à amorcer leur série avec sensiblement les mêmes éléments que l'an dernier. Mais ce sont les petites choses qui pourraient faire la différence cette fois-ci.
En réponse directe à leur élimination au deuxième tour l'an dernier, les Capitals ont ajouté Lars Eller et le défenseur Kevin Shattenkirk à leur formation, souhaitant que cette profondeur les aide à éliminer les champions en titre de la Coupe Stanley. Les Penguins ont de leur côté un nouveau gardien devant le filet, alors que Marc-André Fleury a pris le relais de Matt Murray, blessé avant le tout premier match des séries. Ils sont également privés des services de Kristopher Letang.
Mis à part ces changements et quelques autres ajustements, les deux équipes qui sauteront sur la patinoire pour le premier match, jeudi (19h30) à Washington, ressemblent toutefois à celles qui se sont livré six duels l'an dernier. «C'est une situation unique : les deux clubs comptent sur la plupart des mêmes joueurs», a indiqué le centre des Penguins Matt Cullen. «Ça n'arrive pas souvent avec le plafond salarial. Ça donne un affrontement intéressant.»
Les étoiles sont de nouveaux alignées pour Alexander Ovechkin, Nicklas Backstrom, Braden Holtby et les Caps face à Sidney Crosby, Evgeni Malkin, Phil Kessel et les Penguins. Cette familiarité devrait rapidement faire en sorte que les esprits s'échauffent.
Attaque diversifiée
Pour les joueurs des Caps, les changements apportés par leur organisation feront basculer le résultat en leur faveur. «J'ai une meilleure opinion de notre équipe que j'en avais l'an dernier, c'est certain», a déclaré le défenseur John Carlson. «Notre attaque est diversifiée. Chaque trio peut contribuer. Je pense aussi que plusieurs gars jouent du meilleur hockey.»
Les Penguins sont quant à eux sur une belle lancée après avoir disposé des Blue Jackets de Columbus en cinq matchs. Fleury a été particulièrement efficace au cours de cette série, compilant une moyenne de 2,52 et un taux d'efficacité de ,933.
L'absence de Letang pourrait toutefois se faire ressentir, lui qui avait disputé en moyenne 31:36 par matchs en 2016. «C'est tant mieux pour nous et tant pis pour eux», a lancé Ovechkin. «Mais on ne s'en fait pas avec leur formation. Nous devons appliquer de la pression et ne pas leur laisser la chance d'obtenir du succès.»
Les Penguins devront également avoir l'attaquant T.J. Oshie à l'oeil. L'an dernier, il avait marqué cinq buts et ajouté une aide dans la série. Cette saison, il a récolté 10 points, dont trois buts, en quatre rencontres face aux Penguins. Ce face-à-face semble le motiver au plus haut point.
«Habituellement, nous faisons face au trio de Crosby et c'est difficile», a dit Oshie. «C'est toutefois quelque chose qui peut vous motiver. Une joute dans la joute. Au cours des dernières années, j'ai été chanceux au cours de ces duels. Souhaitons que ça se poursuive.»