Capitales

Les Capitales débutent les séries sur le bon pied

Les Capitales de Québec ont bien entrepris leur parcours éliminatoire, mercredi au Palisades Credit Union Park, où une poussée de six points en quatrième manche les a propulsés vers une victoire de 9-6 en ouverture de la demi-finale contre les Boulders de Rockland.

Les champions en titre de la Ligue Can-Am de baseball indépendant prennent donc les devants 1-0 dans cette série 3 de 5 qui se poursuit, jeudi, à Pomona, en banlieue de New York, avant de s’amener au Stade Canac pour le troisième match, vendredi (19h).

«Ça nous prenait absolument une victoire sur deux, ici. Ça nous soulage énormément de l’avoir fait dès le premier match. On sent l’appât du gain, et si l’on pouvait revenir avec une deuxième, ils seraient dans le trouble. Ceci dit, je connais l’adversaire, je m’attends à une longue série même si on est en droit d’espérer qu’elle soit courte», disait le gérant Patrick Scalabrini, joint au téléphone après le match.

Tirant de l’arrière 2-0 après trois manches, les Capitales ont riposté avec une récolte de six points en quatrième. Le vétéran Kalian Sams a donné le ton avec un très long circuit de deux points au champ centre. D’un élan, il provoquait l’égalité 2-2, mais ses coéquipiers n’allaient pas se contenter de cela.

Les Capitales ont croisé le marbre quatre autres fois dans cette manche, à la faveur d’un simple de Brad Antchak, d’un mauvais lancer du lanceur perdant David Palladino et d’une erreur de deux points du troisième-but Cody Regis. Québec a ajouté un point en sixième et deux autres en huitième, les trois grâce à des coups sûrs de Nick Van Stratten, qui a disputé un fort match (3 en 4, 3 points produits).

«Nos vétérans et nos nouveaux joueurs ont sorti un gros match. Van Stratten a produit trois points après deux retraits, tandis que Sams nous a relancés au moment où l’on ne faisait rien. Ils nous ont ouvert une porte en sixième, mais on a aussi fait notre part du travail dans cette manche de six points», a ajouté Scalabrini.

Frousse en neuvième

Pendant que la défensive des Boulders laissait tomber ses lanceurs avec quatre erreurs, le lanceur gagnant Jay Johnson a bien navigué face à la force de frappe adverse, cédant sa place avec une avance de 7-4 après 5,1 manches de travail. Il a accordé un circuit en solo à Conor Bierfeldt en sixième.

Arik Sikula n’a rien donné en 2,2 manches de relève, mais Mike Hepple a connu une neuvième difficile, ce qui a forcé le gérant à faire signe à son releveur numéro 1 Trevor Bayless pour mettre fin à la menace tardive.

«Avec une avance de 9-4, on ne pensait pas sortir Bayless, mais il sera quand même disponible dans le deuxième match au besoin», notait Scalabrini.

+

NOTES 

- La recrue Brad Antchak a frappé quatre des 10 coups sûrs des Capitales.

- Le gaucher Brett Lee (4-6) sera opposé au droitier Brian Ernst (4-2), jeudi.

- Au retour de l’équipe à Québec, vendredi, c’est le Cubain Lazaro Blanco qui grimpera sur la butte.

- Champions de la saison régulière, les Miners de Sussex County ont remporté le premier match de l’autre demi-finale, 5-1 contre les Aigles, à Trois-Rivières.

Capitales

Manduley champion frappeur dans la défaite

Malgré une défaite de son équipe 6-5 contre les Jackals du New Jersey lors du dernier match du calendrier régulier, l’arrêt-court des Capitales Yordan Manduley s’est assuré, en bouclant la rencontre avec un coup sûr en trois apparitions, de terminer avec la meilleure moyenne au bâton de Ligue Can-Am, avec ,337.

«Je suis très content, d’autant plus que ça s’est réglé au dernier match», a expliqué la vedette du jour. «Le fait que c’était ici, je voulais vraiment l’accomplir devant les amateurs pour leur donner ça, parce que je savais qu’eux aussi ils le souhaitaient», a-t-il poursuivi.

«Je n’ai pas porté beaucoup attention à ça durant la saison. Je jouais match par match, je voulais donner le meilleur. Par contre, dans les six-sept derniers matchs, c’est sûr que je savais que j’étais proche et je regardais Mikey Reynolds, on se talonnait. C’est plus à ce moment que j’ai commencé à regarder ça.»

Reynolds, des Miners de Sussex County, champions de la saison régulière, avait terminé sa saison dimanche avec une moyenne de ,335.

Manduley a confirmé son titre grâce à un simple en fin de troisième manche. Le gérant des Capitales Patrick Scalabrini l’a retiré du match en début de sixième pour lui permettre de conserver sa fiche. À son retour dans l’abri, Manduley a reçu une chaude ovation des 2856 spectateurs présents au Stade Canac.

«On sait que c’est quelque chose d’extrêmement important pour lui, parce que toute la nation [Cuba] le regarde et l’épie. On voulait être sûr qu’il réussisse, on ne voulait pas courir avec le trouble», a dit le gérant entre deux selfies avec des partisans. «On voulait lui donner un petit peu d’amour pour que les gens réalisent également ce qu’il avait accompli.»

Un autre Cubain, Yuniesky Gurriel, est le dernier joueur des Caps à avoir remporté le championnat des frappeurs de la Can-Am, en 2015, alors qu’il avait montré une impressionnante moyenne de ,374. L’arrêt-court n’a pas caché que ce fait d’armes était particulier pour lui, notamment parce qu’il en était à sa première saison dans l’uniforme des Capitales lorsque Gurriel avait terminé premier.

Manduley a un autre objectif en tête : un deuxième championnat de la Can-Am. «C’est certain que je suis content d’avoir gagné le titre, mais ce qui est encore plus important, ce sont les séries et viser un autre championnat pour les Capitales.»

Benitez sauve l’enclos

Le partant des Québécois Juan Benitez a connu une sortie difficile, accordant six coups sûrs et un but sur balles lors des trois manches initiales. Au final, en sept manches de travail, le droitier a cédé 12 coups sûrs et cinq points mérités, ne retirant que trois Jackals sur des prises.

En arrière 5-2 après cinq manches, les frappeurs du New Jersey ont comblé leur déficit grâce à un simple de Rony Cabrera et à un double bon pour deux points de Taylor Oldham. Mat Latos, lanceur qui jouait au premier but pour les Jackals, lundi, a marqué le point vainqueur sur une erreur en huitième.

«Il [Benitez] a sauvé notre enclos en nous donnant sept manches, en effet, parce qu’on voulait entrer en séries relativement reposés», a noté Scalabrini sans faire de cas, considérant l’état de ses releveurs.

Dans la défaite, qui est allé au dossier de Brett Lee (4-6), plusieurs Capitales ont bien fait au marbre. Nick Van Stratten et Zach Wilson ont frappé trois coups sûrs chacun, tandis ce dernier et TJ White poussaient deux coéquipiers à la plaque. 

Les Capitales prendront la route de Rockland mardi après-midi pour le premier match de leur série contre les Boulders. Le lancer initial aura lieu mercredi, sur le coup de 19h.

+

L'HEURE DES RÉCOMPENSES

Avant le dernier match de la saison régulière, les Capitales de Québec ont distribué les honneurs individuels aux joueurs s’étant le plus démarqués au cours de la campagne. Tel qu’annoncé la veille, Yordan Manduley a soulevé la Coupe Samuel Bouki, remise au joueur s’étant démarqué pour la qualité de son jeu au cours de l’année. 

Le Cubain succède ainsi à son compatriote Lazaro Blanco, qui s’était mérité l’honneur la saison dernière. Signe que Manduley est un élément important dans l’alignement des Capitales, l’arrêt-court a aussi été nommé meilleur joueur défensif de la formation québécoise.

James McOwen a reçu l’honneur du joueur de l’année. Celui qui n’a raté aucun des 102 matchs de la saison et a mené l’équipe au chapitre des points produits, avec 50.

Avec sa fiche de 7-2 et une moyenne de points mérités de 2,62, Jay Johnson a été élu lanceur de l’année, tandis que Karl Gélinas et Lachlan Fontaine ont reçu respectivement les titres de joueur le plus populaire et de joueur s’étant démarqué pour son implication dans la communauté. De son côté, Brad Antchak a été nommé recrue de l’année.

Capitales

Les Capitales affronteront les Boulders en séries

En battant les Champions d’Ottawa, dimanche, les Boulders de Rockland ont scellé le portrait des séries éliminatoires dans la Ligue Can-Am. Ils confirment ainsi qu’ils affronteront les Capitales de Québec dès mercredi, au Provident Bank Park.

Pendant ce temps, au Stade Canac, les Capitales l’ont emporté 4-3 sur les Jackals du New Jersey. Adam Ehrlich a profité d’une erreur du deuxième-but des visiteurs sur un simple de Nick Van Stratten pour venir inscrire le point victorieux, en fin de neuvième manche.

La patience de tous a été mise à rude épreuve, alors que le troisième match de la série opposant les Capitales aux Jackals a débuté avec plus de deux heures de retard en raison de la pluie.

«Pendant un bout de temps, on pensait pas qu’on allait la jouer, donc des fois c’est difficile de se remettre le focus dans le match et jouer», a expliqué le gérant des locaux, Patrick Scalabrini. «C’était mouillé, c’était boiteux, on dirait que c’était difficile d’embarquer dans un rythme pour tout le monde.»

«Heureusement que [Bobby] Blevins nous a donné toute une performance. On avait besoin de manches, parce qu’on a personne dans l’enclos. On est satisfait de ça», a-t-il poursuivi.

Le partant des Capitales n’a accordé que trois coups sûrs et deux points mérités en sept manches de travail, en plus de passer cinq frappeurs dans la mitaine.

Le circuit solo de David Harris en quatrième manche, ouvrant le pointage, a été le premier coup sûr qu’il a donné. Les Caps ont ensuite répliqué à la manche suivante avec des points de Phildrick Llewellyn et de James McOwen.

Harris a poursuivi sur sa lancée en croisant le marbre à une sixième reprise en deux matchs, cette fois sur le simple de Jordan Hinshaw. Le receveur des Québécois Adam Ehrlich a cependant redonné une priorité d’un point en cognant un circuit solo.

Choix discutable

Les chacals, déterminés à sortir vainqueurs de ce duel, ont profité d’un choix discutable du troisième-but Llewellyn, en début de neuvième, pour ramener tout le monde à la case départ. Avec deux retraits au tableau et des coureurs aux deuxième et troisième coussins, Rony Cabrera a frappé un roulant en direction du joueur des Capitales. Cependant, au lieu d’envoyer la balle au premier but pour mettre fin au match, Llewellyn a choisi d’épingler Hinshaw posté au deuxième. Nolan Meadows a eu tout le temps nécessaire pour venir croiser marbre.

Même si cette série contre le New Jersey n’a aucune importance, Patrick Scalabrini reconnait que «pour la vibe, pour tout ça, faut quand même jouer une bonne dernière série.»

Le gérant a fait le point sur ses lanceurs blessés Andrew Elliott (épaule) et Wendell Floranus (genoux) qui pourraient ne pas pouvoir lancer lors de la série initiale d’après-saison dans la Can-Am.

Les Capitales disputeront les deux premiers matchs de leur série de premier tour éliminatoire contre les Boulders à Rockland, avant de revenir à domicile pour le match 3. Les matchs 4 et 5 seront également présentés à Québec si nécessaire.

+

WILSON JOUEUR DU MOIS, MANDULEY JOUEUR DE L’ANNÉE

Zach Wilson a été élu meilleur joueur du mois d’août par les entraîneurs et membres de la presse chez les Capitales. Wilson a frappé 40 coups sûrs, dont six circuits et 26 points produits. Malheureusement pour lui, sa séquence de matchs avec au moins un coup sûr s’est arrêtée à 18. Il n’a pas été en mesure de cogner la balle en sécurité lors de la rencontre de dimanche, contre les Jackals.

L’arrêt-court Yordan Manduley a quant à lui reçu l’honneur de joueur de l’année, notamment en raison de sa constance tout au long de la campagne. Il rejoint ainsi les Jonathan Malo (2013), Balbino Fuenmayor (2014), Karl Gélinas et Kalian Sams (2015), Yurisbel Gracial (2016) et Lazaro Blanco (2017) qui ont remporté pareille distinction dans le passé.

Les Capitales

Des Jackals opportunistes battent les Capitales

Devant des Jackals opportunistes menés par David Harris à l’attaque, les Capitales de Québec ont courbé l’échine face au New Jersey qui l’a emporté 6-4, samedi, au Stade Canac.

«En affrontant [Mat] Latos, on l’a vu quelques fois, on sait qu’il est très bon, je m’attendais à un match à bas pointage», a affirmé le gérant des Capitales Patrick Scalabrini.

Il s’agit d’une victoire douce-amère pour la bande à Brooks Carey, puisque les Aigles de Trois-Rivières ont divisé les honneurs de leur programme double contre les Miners de Sussex pour s’assurer d’une place en séries éliminatoires et, ainsi, exclure les Jackals du portrait d’après-saison.

Ceci dit, sur le terrain, le New Jersey a joué d’opportunisme au cours de la rencontre en cumulant les points ici et là pour finalement l’emporter. David Harris a été un des artisans de ce gain en marquant quatre fois, notamment sur un double d’Andy Mocahbee en sixième manche et grâce à un circuit solo en huitième.

Pourtant, les Capitales étaient rapidement sortis des blocs en inscrivant deux points dès la manche initiale. Yordan Manduley et Nick Van Stratten sont tous deux venus marquer sur des ballons sacrifice de Zach Wilson et Kalian Sams.

Sur la butte, Karl Gélinas (8-8) a lui aussi connu tout un début de match avec cinq retraits au bâton en deux manches en début de match, avant de ralentir la cadence jusqu’à son retrait du match. En six manches de travail, le grand droitier a alloué six coups sûrs ainsi que cinq points mérités et a retiré huit frappeurs sur des prises. Il s’agit de sa première défaite de la saison contre les chacals.

«Les deux gros points en partant, ça m’a mis en confiance c’est certain. Karl avait vraiment de l’étoffe. On était content de voir comment il est sorti, comment la balle sortait de sa main», a analysé Scalabrini. «Ils [les Jackals] sont allés chercher un petit point par-ci par-là et ils ont fait juste assez pour prendre les devants et on n’a pas été capable de revenir par la suite.»

Poussée victorieuse

Les Jackals ont répliqué avec le premier point de Harris et le simple productif de Carlos Triunfel permettant à Nolan Meadows de croiser le marbre. Ils ont ensuite poursuivi le travail en sixième à l’aide de deux autres points, avant que Kalian Sams vienne stopper cette poussée avec un retentissant circuit solo.

Zach Wilson a obtenu un coup sûr dans un 18e match de suite; son simple ouvrant la porte à Yordan Manduley pour réduire l’écart à 5-4.

La victoire est allée au dossier du partant Mat Latos (5-4), tandis que le releveur des Jackals Cody Strayer a hérité de son premier sauvetage de la saison. Latos a donné sept coups sûrs et trois points mérités en sept manches, en plus de retirer cinq frappeurs sur des prises.

Inquiétudes

Même si le match n’avait pas d’impact au classement pour les Capitales, qui sont assurés d’être deuxièmes au terme de la campagne, certaines inquiétudes ont été soulevées, samedi.

C’est le cas d’Andrew Elliott, brièvement venu en relève à Gélinas le temps de deux retraits, dont l’épaule droite «n’a pas passé le test», malgré le repos qu’il avait obtenu. «C’est un gars qu’on voyait important en séries, mais je sais pas s’il va être capable», a laissé entendre le gérant des Québécois.

Cette possible perte se conjugue avec celle de Lachlan Fontaine qui pourrait être absent pour le reste de la saison en raison d’une blessure au coude droit.

Dimanche, Patrick Scalabrini confiera la balle à Bobby Blevins (1-0, 4.50), alors que Brooks Carey fera de même avec Dylan Brammer (9-8, 5.02).

+

Manduley, frappeur du mois dans la Can-Am

L’arrêt-court des Capitales Yordan Manduley a été nommé frappeur du mois d’août dans la Ligue Can-Am. En 29 matchs depuis son retour des Jeux d’Amérique centrale et des Caraïbes, le Cubain a cogné 46 coups sûrs et maintenu une moyenne de ,377 à la plaque, soit le plus haut total du circuit. Manduley, qui est assuré d’une place sur l’équipe d’étoiles 2018 de la Can-Am, a produit 19 points et volé sept buts pour porter son compte à 17, un sommet chez les Capitales. L’arrêt-court pointe au deuxième échelon pour la moyenne au bâton avec ,334.