En raison de la présence de fils électriques sectionnés, les pompiers et les policiers de Québec ont érigé un périmètre de sécurité afin de s’assurer que les spectateurs quittent le stade en toute sécurité.

Une panne de courant stoppe le match Capitales-Champions

Une panne de courant majeure a abruptement interrompu le match des Capitales contre les Champions d’Ottawa, au Stade Canac de Québec, alors que les locaux avaient les devants 4-1 en début de sixième manche.

La cause? Des fils électriques qui passent sur la rue du Cardinal-Maurice-Roy, où est situé le domicile des Capitales, se sont retrouvés sectionnés et sont tombés sur des automobiles garées juste en dessous. Au moment d’écrire ces lignes, il était impossible de savoir s’il s’agissait d’un geste volontaire, d’un accident ou d’une surcharge.

C’est la deuxième fois de la saison qu’une telle situation se produit. Ironiquement, c’est lors d’une visite des Champions, le 13 juin, qu’une panne survenue en après-midi avait contraint l’organisation à annuler la partie prévue en soirée.

Voyant que le travail de réparation allait nécessiter plusieurs heures, le match a tout simplement été suspendu, lundi soir.

«Le match est suspendu jusqu’à nouvel ordre, jusqu’au moment où Hydro-Québec va être en mesure de remettre le courant dans le stade, mais on ne sait pas combien de temps ça peut durer», a annoncé le directeur des communications des Capitales, Maxime Aubry.

Sur leur site Internet, Hydro-Québec identifiait la cause comme un «bris d’équipements» et pensait pouvoir rétablir le courant dans la nuit de lundi à mardi.

Périmètre de sécurité

Dans la rue, les pompiers et le Service de police de la Ville de Québec s’activaient pour ériger un périmètre de sécurité, ce qui a fortement compliqué le départ des spectateurs attristés.

Vers 22h15, l’organisation québécoise a annoncé que la fin du match aura lieu mardi, à 15h, et que les partisans pourront y assister gratuitement. Cependant, après cette rencontre, le stade sera vidé et le deuxième affrontement sera disputé comme prévu sur le coup de 19h05. Il s’étalera également sur neuf manches.

Mais, malheureusement pour ceux qui ne pourront assister à la fin de la rencontre, mardi, leur billet ne sera pas honoré pour les autres matchs de la saison puisque le match de lundi est quand même considéré officiel.

Jusqu’à l’arrêt, l’histoire du match avait un nom : Lazaro Blanco. Le partant des Capitales a été parfait ou presque durant les cinq manches et un tiers qu’il a eu le temps de lancer.

Au moment de l’interruption, le Cubain avait retiré sept Champions au bâton et accordé trois coups sûrs, ainsi qu’un point mérité, soit le circuit solo du receveur des visiteurs, Tyler Nordgren, en troisième manche.

Disons que le lanceur des visiteurs Steve Borkowski a placé ses coéquipiers dans une position délicate dès le début du match en accordant un circuit très long de trois points au champ centre à Zach Wilson.

Quelques frappeurs plus tard, Kalian Sams a inscrit le quatrième point des siens sur un simple de Phildrick Llewellyn.

+

UNE BAGUE ET... UNE PLACE DANS L'ALIGNEMENT

L’ancien premier-but des Capitales, Jordan Lennerton a fait un passage remarqué à Québec, lundi, à l’occasion de la cérémonie du 20e anniversaire des Capitales honorant l’équipe d’étoiles du club de la capitale. Le jeune retraité, élu sur cette équipe, a reçu par le fait même sa bague du championnat de l’an dernier et… une place dans l’alignement partant du gérant Patrick Scalabrini le temps du match contre les Champions d’Ottawa. 

Ce dernier a avoué, avant la rencontre, qu’il manquait «énormément» dans l’équipe. «Quand toute l’année, on lui disait qu’on allait l’amener pour cet événement-là, il m’a demandé s’il allait jouer et je lui ai dit que si j’étais capable de le faire jouer, je vais le faire».

C’est Scalabrini qui a approché Lennerton, mais les occupations de l’ex-joueur de 32 ans le retenaient chez lui, en Colombie--Britannique. Cependant, les astres se sont alignés pour lui permettre de venir à Québec.

«Ça va être cool de l’avoir là, une journée spéciale comme ça. C’est une journée, il vient tripper avec nous, on sait qu’il devrait bien faire, donc c’est juste bon pour tout le monde», a poursuivi le gérant avec un grand sourire.

Lennerton, très heureux de pouvoir remettre l’uniforme québécois, s’ennuie quelque peu de jouer, mais son travail d’entraîneur à l’Université de la Vallée de Fraser lui permet de rester impliqué dans son sport. 

«Il y a des moments où je souhaiterais encore jouer. Je suis physiquement capable, mais j’ai arrêté parce que ça commençait à me faire mal de plus en plus chaque jour. Je sentais que le moment était venu, mais je n’ai pas arrêter de jouer parce que je n’aimais plus le baseball.»

Le Britano-Colombien a joint les rangs des Capitales en 2016 pour y disputer deux saisons au cours desquelles il aura frappé 238 coups sûrs et produit 156 points en 211 matchs, maintenant une moyenne de ,307.

Le frappeur gaucher portait son numéro 37 qu’il portait durant sa carrière avec les Québécois. Au moment de l’interruption de la rencontre, il avait soutiré un but sur balles en première manche et avait frappé un roulant au deuxième but en troisième manche.

+

UN AUTRE LANCEUR RÉCOMPENSÉ

Après Jay Johnson la semaine dernière, c’est au tour de Wendell Floranus d’être nommé lanceur de la semaine dans la Ligue Can-Am. En 10 manches et deux tiers sur la butte dans la dernière semaine, Floranus a obtenu une victoire et a montré une moyenne de points mérités de 1,68, en plus de retirer 11 frappeurs sur trois prises.

«C’est une belle surprise!», s’est exclamé Patrick Scalabrini. «Hier [dimanche], on dirait que l’autre équipe n’avait pas de chances. […] Content pour lui, c’est un kid qui a vraiment une belle histoire. Il lançait dans la Ligue Empire et quand tu lances là-dedans, c’est parce que tu le fais pour l’amour. Il voulait une autre chance et il est en train de la saisir», a-t-il poursuivi. Le gérant n’a pas manqué de souligner que son lanceur dépassait les attentes de l’équipe. C’est la quatrième fois de la saison qu’un lanceur des Capitales reçoit cette distinction après Johnson, Karl Gélinas et Sean Donatello.

+

NOTES 

- Le voltigeur Nick Van Stratten a été placé sur la liste des blessés pour une période de cinq jours. Il est incommodé par son épaule droite, laquelle avait été opérée à l’hiver. Van Stratten pourrait venir en fin de semaine prochaine.

- Maxx Tissenbaum est sur une séquence de 10 matchs consécutifs avec au moins un coup sûr. Cette séquence est toutefois menacée : Tissenbaum ayant été tenu en échec à ses trois présences au marbre, lundi.