Arik Sikula sera de retour avec les Capitales de Québec cette saison.

Sikula de retour avec les Capitales

L’un des meilleurs lanceurs dans la Ligue Can-Am depuis deux ans, Arik Sikula sera de retour avec les Capitales de Québec cette saison.

À deux mois et demi du match d’ouverture, placer un aussi gros morceau de son casse-tête s’avère très satisfaisant pour le gérant. Même «rassurant», admet Patrick Scalabrini, qui contemplait jusque-là une rotation de partants à renouveler à 80 %. Seul Karl Gélinas avait confirmé son retour.

«Comme il a joué au Mexique une partie de l’été dernier et ensuite au Venezuela, j’étais rendu très zen à l’idée qu’Arik passe la prochaine saison en Amérique latine. Mais ça n’a pas marché ou ça ne lui tentait plus, alors il m’a ensuite parlé de l’Europe. Puis il a décidé de revenir avec nous à 100 %», explique Scalabrini.

Il fera de Sikula son bras droit au sein du groupe de joueurs, «comme un capitaine au hockey», alors que le personnel d’instructeurs l’impliquera davantage dans les décisions d’équipe.

Le petit droitier de 30 ans semble avoir amorcé la dernière étape de sa carrière. Ancien de l’organisation des Blue Jays de Toronto, le Californien a été une force dominante sur la butte lors de ses deux campagnes avec les Capitales.

En 2017, il avait été nommé meilleur lanceur de l’équipe, terminant deuxième de la Can-Am pour les victoires (12) et ex æquo en tête pour les retraits au bâton (119).

Puis l’an dernier, le bouledogue roux avait fait encore mieux avec une moyenne de points mérités de 2,58 et 9,2 retraits sur trois prises par tranche de neuf manches, contre 8,3 en 2017.

Ses succès l’avaient amené à quitter les Capitales en plein milieu de saison, pour un contrat plus payant au Mexique. Son séjour avec Saltillo avait toutefois été ardu (fiche 0-4, mpm 7,31), tellement qu’on l’avait renvoyé à Québec à temps pour les séries éliminatoires de septembre.

Sikula, Gélinas et Josh Kimborowicz sont pour l’instant les trois partants sous contrat avec les Capitales. Le vétéran Dustin Molleken pourrait aussi être muté de releveur à partant.

Gillies avec Milwaukee

Scalabrini doit toutefois rayer le nom de Tyler Gillies de sa liste de lanceurs. Le releveur ontarien obtient une chance dans le baseball affilié avec l’organisation des Brewers de Milwaukee.

«On comptait sur lui», regrette le gérant des Capitales. «Il s’est entraîné très fort cet hiver et a gagné en maturité et en vélocité. Ses tirs atteignent 95, même 96 milles à l’heure, et c’est pourquoi il accède à l’affilié. Mais à 24 ans, il est un peu vieux pour un joueur de première année dans le baseball affilié, alors on va garder un œil dessus», dit Scalabrini, qui ne croit pas impossible de voir Gillies atterrir à Québec en mai.

McOwen pas tout de suite

Au champ extérieur, les amateurs ne doivent pas attendre le retour de James McOwen de sitôt. Pour des raisons professionnelles et personnelles, McOwen ne rejoindra pas les Capitales avant quelques semaines de jouées dans la saison.

Les quatre postes de vétérans appartiendront donc aux voltigeurs Luis Durango et Tyson Gillies, ainsi qu’aux lanceurs Gélinas et Molleken.

Quant aux Cubains, l’inter Yordan Manduley devrait être de retour pour une cinquième année avec un nouveau lanceur, Lazaro Blanco n’étant plus disponible pour l’équipe québécoise. Jeudi, Blanco a d’ailleurs été embauché par Chiriqui, au Panama, pour les séries de championnat jusqu’au 30 avril.

Scalabrini a aussi mis sous contrat le releveur gaucher colombien Jaider Rocha et le troisième-but Alan Mocahbee, des États-Unis.