Le joueur des Capitales Daniel Rockett (3) a joué les héros contre les Boulders, mercredi, avec un circuit bon pour trois points en neuvième manche.

Rockett se déguise en Sams

Qui a besoin de Kalian Sams? Mercredi, son remplaçant au champ centre a aussi pris la relève au bâton. Daniel Rockett a claqué un circuit victorieux de trois points en neuvième manche et les Capitales de Québec ont eu raison des Boulders 7-4, à Rockland.
Vrai que Sams a encore plus de longues balles à sa fiche cette saison (21), un sommet dans la Ligue Can-Am, que Rockett a de points produits (20). Mais avec l'absence de quelques jours du frappeur de puissance à cause d'une blessure au pouce gauche subie mardi, Rockett ne pouvait trouver meilleur moment pour sortir de sa torpeur.
Le Texan barbu a enregistré 
13 de ses 20 points produits en juillet, tout comme ses trois circuits jusqu'ici. «Il a connu des débuts difficiles. Mais s'il continue à cogner des coups sûrs qui font mal à l'autre équipe comme celui d'aujourd'hui, qui était immense, on va vivre avec ses qualités et ses défauts», a expliqué le gérant Patrick Scalabrini, à propos de son acquisition de la mi-juin dont la moyenne offensive ne pointe qu'à ,216.
Joint au téléphone à Pomona, une banlieue de New York, Scalabrini admettait avoir «un peu volé» cette victoire aux Boulders. Car pendant que le lanceur partant de Rockland, Justin Topa, limitait les Capitales à quatre coups sûrs en 7,1 manches, son vis-à-vis de Québec, Lazaro Blanco, peinait.
Affaibli par un virus et l'humidité ambiante, l'as cubain des Capitales a placé beaucoup de trafic sur les sentiers en allouant 10 coups sûrs et quatre buts sur balles en seulement 5,2 manches et 108 lancers. Il a néanmoins gardé son équipe dans le match, alors que le releveur Trevor Bayless (2-0) a hérité de la victoire et son collègue Nolan Becker de son huitième sauvetage de la saison. Blanco (6-3) n'a pas encore de victoire en juillet sur trois départs (0-2), lui dont la fiche sur la route est quand même de 5-1.
Lanceur recherché
À part Rockett avec sa fusée pour briser l'égalité en fin de match, Maxx Tissenbaum a été l'autre vedette du clan vainqueur. Le receveur des Capitales a aussi claqué une bombe de trois points, en quatrième, en plus d'épingler deux coureurs en tentative de vol. Ajoutez-y deux coureurs pris à contre-pied par Blanco lui-même et voilà quatre retraits qui «nous ont sortis du trouble», a souligné Scalabrini.
Après ce match matinal permettant d'accueillir les jeunes des camps de jour du comté de Rockland, le gérant des Capitales a enfilé sa chemise de directeur général à la recherche d'un bras pour vendredi. Le retour au jeu du lanceur Brett Lee ne s'effectuera pas comme partant, à Ottawa. Scalabrini sollicite donc du renfort ponctuel au monticule. Blessé depuis plus de deux semaines, Lee devra même prouver à ses supérieurs dès jeudi à l'entraînement être en mesure de reprendre le boulot à 100 %.
Jeudi soir, Scalabrini confiera la balle à Arik Sikula (5-3, 3,77) pour amorcer le troisième et dernier match de cette série. Utilisé comme coureur suppléant pour une deuxième 
fois en quatre jours, mercredi, Sikula a encore marqué le point de la victoire sur le circuit de Rockett.
Gagner deux parties sur trois à Rockland et s'approcher à deux matchs des Boulders en tête du classement s'avérerait «colossal», estime le patron des Capitales (33-19). Surtout que les Boulders (36-16) s'amènent à Québec pas plus tard que la semaine prochaine.
Rockland a retrouvé son frappeur désigné et receveur Marcus Nidiffer après 18 jours d'absence, mais se passera du voltigeur Jon Smith pour une longue période. Smith a subi une importante commotion cérébrale et s'est fracturé la joue à cinq endroits, mardi, lors d'une violente collision en défensive avec son coéquipier Mike Fransoso. Alors que Smith était opéré à l'arcade sourcilière, l'inter Fransoso était de retour dans l'abri au lendemain de l'accident, mais sans jouer.