Les Dominicains, qui ont amorcé le programme double de samedi avec une fiche de 1 victoire et 11 défaites, afin enfin de bonnes raisons de se féliciter, eux qui ont vaincu les Capitales 11-5 dans le premier match.

Québec évite le pire après une dégelée

Les Capitales ont sauvé une soirée potentiellement désastreuse en prolongation, tard samedi soir au Stade Canac, décrochant une victoire de 3-2 dans la deuxième partie d'un programme double contre la République dominicaine. Les locaux avaient bien mal paru dans la première, s'inclinant 11-5.
Daniel Rockett est devenu le héros inattendu de cette étrange soirée en claquant un simple d'un point en fin de huitième manche d'un match de sept. Depuis le deuxième but, Yurisbel Gracial est venu marquer.
Karl Gélinas et Carlos Tejada se sont livrés au beau duel sur la butte. Le Québécois a connu ses moments les plus difficiles en troisième manche, lorsqu'il a accordé trois coups sûrs consécutifs et deux points après deux retraits. Les Capitales ont tout de suite répliqué grâce à une longue balle en solo de James McOwen, sa troisième avec l'équipe. En quatrième, Kalian Sams l'a imité pour créer l'égalité 2-2, déjà son 13e circuit de la saison. Retiré après sept manches de travail, Gélinas a accordé six coups sûrs et retiré autant de frappeur sur des prises. Actif en huitième manche, le releveur Nolan Becker (2-0) a hérité de la victoire, la défaite se retrouvant au dossier de Luis Hernandez (0-1).
Lanceurs malmenés
Dans le premier duel, les lanceurs des Capitales (23-12) avaient l'air d'avoir fêté la Saint-Jean-Baptiste à la Québécoise, la veille. Ils se sont tirés dans le pied plus souvent qu'à leur tour, pendant que les Dominicains (2-12) cognaient la balle solidement et faisaient des petits jeux payants.
«Ils la méritent vraiment plus que nous», a réagi le gérant Patrick Scalabrini entre les deux rencontres. «Ils ont mieux lancé, mieux frappé... tout. Ils ont carrément dominé. J'ai hâte de voir si les gars vont prendre ça à coeur. Ça va avoir affecté leur fierté, j'espère.»
Et Scalabrini d'ajouter, en parlant des Dominicains : «Ils sont à l'aise, ils sont heureux, ils célèbrent. Ils ont l'air chez eux, chez nous.»
Arik Sikula, Miles Moeller (3-1), Jaspreet Shergill et Trevor Bayless ont tous connu une sortie pénible. Après avoir accordé un circuit en solo à Edward Salcedo en première, le partant Sikula a alloué une passe gratuite avec les buts remplis, suivi d'un mauvais lancer en troisième.
Moeller a permis trois points en une petite manche de travail, imité ensuite pas Sikula en cinquième, victime d'un double de Jose Miguel Rosario avec les buts remplis. Finalement, Bayless a accordé deux circuits consécutifs en sixième, les oeuvres de Salcedo et de Nelson Perez.
En plus de réussir 13 coups sûrs, dont plusieurs cognés d'aplomb, les visiteurs ont utilisé des amortis et un double-vol productif pour se démarquer. «On s'améliore à tous les jours, on travaille fort», a commenté le gérant des Dominicains, l'ancien joueur des ligues majeures Luis Polonia. «[Aujourd'hui], nous avons lancé des prises. Lorsque votre premier lancer est une prise, les choses vont beaucoup mieux.»
Du côté des Capitales, auteurs de six coups sûrs, Yordan Manduley a été le meilleur avec deux réussites du genre et autant de points marqués. Kalian Sams, Yurisbel Gracial et James McOwen ont chacun fait produire un point. Au total, les deux équipes ont utilisé 10 lanceurs dans ce match de... sept manches.
***
Sur le losange...
Le receveur Maxx Tissenbaum a fait un retour au jeu dans le deuxième match du programme double, samedi. Patrick Scalabrini l'a utilisé comme joueur de deuxième-but et ne compte pas lui faire reprendre son poste derrière le marbre avant mardi. Une simple précaution, Tissenbaum se remettant d'une luxation de l'épaule subie il y a 10 jours... Si Tissenbaum s'est retrouvé au deuxième-but et non comme frappeur désigné tel qu'initialement prévu, c'est que le Québécois Philippe Craig-St-Louis a aggravé une blessure au poignet pendant le premier affrontement... Avant le deuxième match de samedi, les lanceurs de la République dominicaine avaient accordé 103 buts sur balles en 105,1 manches de travail... Eddie Lantigua a effectué le lancer protocolaire avant la deuxième rencontre, qui a débuté un peu avant 21h.