Les Capitales ont envoyé leur as Karl Gélinas sur la butte, lundi soir, pour entamer leur dernière série de la saison.

Québec 1/New Jersey 3: mystifiés par Cruz

Les Capitales ont envoyé leur as Karl Gélinas sur la butte, lundi soir, pour entamer leur dernière série de la saison au New Jersey, mais la performance de la soirée est venue de la part du lanceur adverse, Fernando Cruz. À son cinquième départ en 2016 après avoir été muté de releveur à partant, le Portoricain a accordé seulement six coups sûrs en huit manches, n'accordant aucun point mérité aux Capitales, qui ont encaissé une défaite de 3-1.
«Plusieurs gars sont dans une mauvaise séquence au bâton, mais Cruz a été dominant par moment. C'est décevant parce quand Karl lance, on s'attend à l'emporter. Malheureusement, depuis quelque temps, on a de la difficulté à lui donner du support», a reconnu le gérant Patrick Scalabrini après le match.
Ses joueurs avaient tout de même pris une avance rapide de 1-0 en première manche, un simple de Kalian Sams permettant à Maxx Tissenbaum, qui avait atteint les sentiers sur une erreur, de croiser le marbre. Sauf que le reste du match a été l'affaire de Cruz, deux coureurs des Capitales seulement réussissant à se placer en position de marquer après la première manche.
L'avance d'un point a survécu pour Québec jusqu'en quatrième manche, mais ce n'était qu'une question de temps avant que la puissante offensive des Jackals se réveille. Micheal O'Neill s'est placé sur les sentiers dès le début de la manche avec un double, et des simples consécutifs de Rylan Sandoval et de Johnny Bladel ont permis aux locaux de prendre une avance de 2-1. Les jeux étaient faits.
L'équipe à battre
«C'est tout de même un match où on a bien exécuté. Je suis confiant que quand on joue comme ça, on va en gagner plus que l'on va en perdre», a souligné Scalabrini, ajoutant du même souffle que sa priorité d'ici la date limite des transactions était de former une équipe capable de battre les Jackals.
Les hommes de Joe Calfapietra ont dominé les Capitales dans les affrontements entre les deux équipes cette saison et trônent au sommet de la ligue Can-Am, quatre matchs et demi devant Québec. «C'est de plus en plus évident qu'ils sont notre bête noire. Les gars semblent battus d'avance en commençant les matchs contre eux», a admis le gérant sans détour
Ce dernier se dit «très conscient» qu'il doit faire des changements dans sa formation s'il espère voir les siens vaincre les Jackals en éliminatoires. «Le reste de la série va être un test pour certains. Je veux voir qui est capable de nous aider à battre Jersey.»
Québec enverra Sean Gleason (1-0, 5,14) sur le monticule pour le deuxième match de la série, mardi soir.