Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
«On va jouer le 30 juillet, à Québec, il ne reste qu’à s’assurer de mettre en place le protocole pour le faire et remplir les exigences qu’on nous demandera. Ça me surprendrait énormément que ça ne fonctionne pas», confiait le président des Capitales Michel Laplante, jeudi matin.
«On va jouer le 30 juillet, à Québec, il ne reste qu’à s’assurer de mettre en place le protocole pour le faire et remplir les exigences qu’on nous demandera. Ça me surprendrait énormément que ça ne fonctionne pas», confiait le président des Capitales Michel Laplante, jeudi matin.

«Play ball» le 30 juillet!

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Énorme soupir de soulagement dans les bureaux des Capitales de Québec et des Aigles de Trois-Rivières ! Il y aura du baseball de la Ligue Frontier aux stades Canac et Quillorama à compter du vendredi 30 juillet.

Il ne reste qu’à obtenir le feu vert «officiel» du gouvernement canadien, mais tous les indicateurs mènent dans la même direction.

«On va jouer le 30 juillet, à Québec, il ne reste qu’à s’assurer de mettre en place le protocole pour le faire et remplir les exigences qu’on nous demandera. Ça me surprendrait énormément que ça ne fonctionne pas», confiait le président des Capitales Michel Laplante, jeudi matin.

Si les Boulders de New York seront en visite à Québec ces trois jours du week-end du 30 juillet, les ValleyCats de Tri-City les imiteront à Trois-Rivières pour la série des 3 (mardi), 4 et 5 août.

Voilà déjà quelques jours que Laplante voyait la lumière au bout du long tunnel. Mercredi, il se réjouissait de l’annonce qu’il y aurait du soccer à Montréal et Toronto, en fin de semaine, et voyait aussi d’un bon œil le dévoilement des joueuses qui participeront à la Coupe Banque Nationale de tennis, à Montréal, au mois d’août.

«Nous sommes en attente de la confirmation, mais on peut aller de l’avant, car on a beaucoup de pain sur la planche d’ici le premier match à Québec, le 30 juillet. Pour tout le monde dans nos organisations, nos entraîneurs et nos joueurs, c’est une très bonne nouvelle, c’est l’étincelle qu’on attendait tous.»

Équipe Québec, née du mariage d’une saison entre les Capitales et les Aigles, partagent le premier rang de la division Atlantique de la Ligue Frontier dans une triple égalité avec les Boulders de New York et les ValleyCats de Tri-City. La formation dirigée par Patrick Scalabrini montre une fiche de 19-23 et n’a joué qu’à titre de club visiteur depuis le début de la saison disputée entièrement aux États-Unis depuis le mois de mai.

«Il y a 700 spectateurs au baseball junior, ce soir [jeudi], le monde attend ça, il a hâte qu'on revienne. En plus, le club est en première position. Ça tombe aussi, parce qu'il y a toujours de bonnes foules, en août, c'est notre plus gros mois. Si on pouvait mettre 1200 spectateurs avec une distanciation de deux mètres, j'imagine qu'on pourrait en avoir 2000 avec juste un mètre. Le moral des employés était à la baisse, cet été, mais là, il remonte. Ça va aussi nous permettre de bien se préparer pour 2022, qui sera une très grosse année de baseball à Trois-Rivières», disait le directeur général des Aigles René Martin à propos de l'organisation qui soulignera alors le 50e anniversaire des Aigles Jr et le 100e du baseball professionnel.

«Le retour du baseball à Québec et Trois-Rivières garantit notre présence dans la Ligue Frontier pour les prochaines saisons. Si nous n’avions pas pu présenter des matchs chez nous, cet été, je ne sais pas ce qu’il serait advenu de nous», admettait Laplante.

Il craignait l’exode de plusieurs joueurs, qui commencent à trouver difficile l’expérience d’une saison passée sur la route et dans les hôtels.

«On se demandait si on allait pouvoir retenir nos joueurs jusqu’en septembre, parce que bien franchement, ils sont tannés et jouaient avec l’espoir de revenir ici. La Ligue n’aurait pas aimé qu’on ne puisse pas finir la saison avec tous les compromis qu’elle a faits pour nous aider.»

Au cours des dernières heures, Laplante a reçu plusieurs messages textes de ses partenaires, qui voyaient le retour de la MLS (soccer) à Montréal et Toronto comme étant une excellente nouvelle pour Équipe Québec. La double vaccination de tous les joueurs et le déplacement à bord d’un autocar nolisé ne causeront pas de maux de tête, puisque ces conditions sont déjà remplies.

«Le fait de revenir à Québec et Trois-Rivières aura un impact sur les joueurs et sur Patrick [Scalabrini]. Pour nous, c’est aussi la fin d’un cauchemar. J’ignore encore combien de spectateurs pourra-t-on accueillir, mais on sera bien heureux de les recevoir. Le 30 juillet, ça fera exactement 710 qu’il n’y a pas un match des Capitales [ou d’Équipe Québec] au Stade Canac, il était temps», notait-il.

Les billets seront mis en vente dès que l’organisation aura reçu le signal des autorités qu’elle respectera toutes les exigences.

Pour l’instant, 10 matchs sont prévus à Québec et 11 autres à Trois-Rivières, mais ce nombre pourrait augmenter.

«On discuter avec la Ligue Frontier pour en ajouter, car à la fin du mois d’août et début septembre, il est plus difficile de vendre des billets dans certains marchés américains. Ici, on n’aura pas de misère. Certains seront déçus, mais on pense qu’avec une dizaine de matchs dans chaque ville, tous les amateurs qui voudront en voir un pourront le faire.»

Calendrier à Québec et Trois-Rivières

30-31 juillet et 1er août

New York, Stade Canac

3-4-5 août

Tri-City. Stade Quillorama

17-18-19 août

New Jersey, Stade Quillorama

 20-21-22 août

Tri-City, Stade Canac

31 août et 1-2 septembre

Sussex, Stade Canac

3-4-5 septembre

New Jersey, Stade Quillorama

6 septembre

New Jersey, Stade Canac

8-9 septembre

New York, Stade Quillorama