Arik Sikula est sans victoire depuis le 23 juillet, donc plus d’un mois. Sa fiche est de 6-7 et sa moyenne s’élève à 6,10.

Miners 10/Capitales 1: «On n’y croit… pus!»

C’est officiel. Les Capitales connaissent la pire saison de leur histoire. Avec l’humiliante défaite de 10-1 subie samedi soir, contre Sussex, ils ne peuvent plus faire mieux que 43 victoires et seulement égaler la campagne de 1999, qui comptait neuf matchs de moins au calendrier.

Le club de baseball indépendant de Québec montre une fiche de 35-52 (,402) avec encore huit rencontres d’ici au 2 septembre. Leur saison inaugurale avait permis la récolte la moins fructueuse en victoires avec 43-43 (,500). Au mieux, les Capitales de 2019 compileront un dossier de 43-52 (,453), ce qui les classe derrière les mauvaises années de 46-50 (,479) de 2014 et de 44-47 (,484) de 2001.

«Ce n’est plaisant pour personne de faire partie de la pire équipe en 21 ans d’histoire. Il y a plusieurs gars orgueilleux dans ce vestiaire qui ne sont pas heureux de la situation», a reconnu le gérant Patrick Scalabrini, se comptant dans le groupe grâce à une bague de champion avec les Capitales comme joueur (2009) et cinq à titre d’instructeur-chef (2010, 2011, 2012, 2013, 2017).

«Il faudra sortir pour tout donner dans les derniers matchs, clairement pas à l’image d’aujourd’hui», a-t-il ensuite constaté, conscient que sa troupe n’avait pas fourni un spectacle à la hauteur des attentes de ses partisans pour une énième fois cet été.

Ce qui n’a pas empêché les 3309 spectateurs réunis au Stade Canac de s’amuser ferme et de chanter Sweet Caroline à tue-tête avant la neuvième manche.

Un groupe de joyeux lurons a pour sa part fait preuve de sarcasme avec originalité, en huitième, beuglant des estrades les paroles hautement philosophiques du groupe La Chicane : «J’ai d’la misère, oh calvaire!», alors que le releveur Dany Paradis-Giroux allouait trois autres points aux visiteurs.

Puis en fin de neuvième, les quidams ont rappliqué avec : «Nous autres, on y croit!», puis «nous autres, on y croit... moins!» et pour finir avec «nous autres, on n’y croit... pus!»

Sikula généreux

Mais ils ont été patients. Parce que pour y croire, fallait se pointer tôt. Le lanceur de départ des Capitales, l’expérimenté Arik Sikula, a été mauvais dès le début en accordant deux points aux Miners en première manche, un en troisième, deux en quatrième et deux autres en cinquième. Pour sept points mérités sur neuf coups sûrs, dont deux circuits, en cinq manches de travail seulement.

Sikula est sans victoire depuis le 23 juillet, donc plus d’un mois. Sa fiche est de 6-7 et sa moyenne s’élève à 6,10.

«Notre lanceur partant nous a sortis du match dès le début», a analysé Scalabrini. «Tirer de l’arrière 7-1 après cinq manches seulement et contre un bon lanceur [Jeff Thompson] qui a maintenant 10 victoires, ça devient juste impossible pour les frappeurs.»

Après l’avoir vu dominer la Ligue Can-Am durant deux ans, le gérant a constaté ce «petit quelque chose de moins» chez Sikula dès le début de la campagne, mais espérait voir le bouledogue roux reprendre le dessus. Ce qui n’a pas été le cas, Sikula présentant une moyenne de points mérités de 8,28 à ses cinq sorties en août.

Trey Hair a produit cinq points, ce qui lui en fait neuf à ses trois derniers affrontements contre Québec.

Le Québécois Karl Gélinas (1-7, 4,43) aura la balle en main pour Québec dimanche (13 h) avec comme objectif d’enfin d'ajouter une première victoire à sa fiche depuis… le 26 mai!

Winnipeg voulait Richmond

À l’heure limite des transactions dans la Ligue Can-Am, samedi, les Capitales ont décidé de ne pas bouger. Les Goldeyes de Winnipeg s’étaient montrés intéressés au vétéran lanceur de départ Scott Richmond, il y a une dizaine de jours. Mais le gérant de Québec, Patrick Scalabrini, n’était pas encore prêt à le laisser partir.

Puis devant l’évidence d’une exclusion des séries d’après-saison et la fin imminente de la période d’échanges, Scalabrini a rappelé son homologue Rick Forney au cours des derniers jours pour savoir s’il désirait toujours acquérir le Vancouvérois de 40 ans. Mais Forney et les Goldeyes avaient depuis pourvu leur dernier poste de vétéran.

Richmond n’a participé aux éliminatoires qu’à deux reprises dans sa longue carrière de 15 saisons dans les rangs professionnels.

Déjà en tête du classement, l’équipe la plus améliorée est sans doute les Miners, qui sont accessoirement champions en titre de la ligue. Ils ont ramené de la Ligue Atlantique le voltigeur Breland Almadova, auteur l’an dernier d’une saison record de la Can-Am de 51 buts volés, du vétéran avant-champ C.J. Retherford et du voltigeur Jordan Scott.

Marqueuse et médecin

Responsable de la feuille de pointage officielle au Stade Canac samedi soir et pour quelques matchs des Capitales cette saison, Marie-Claude Pelland-Marcotte est sans doute la seule marqueuse dans l’histoire du baseball à aussi œuvrer comme... médecin pédiatre hémato-oncologue! Elle soigne les jeunes souffrant de maladies du sang au Centre mère-enfant de Québec.