Les clubs du Québec pourront-ils faire partie du calendrier 2020 de la Ligue Frontier, si jamais le feu vert est donné à une reprise des activités sportives professionnelles aux États-Unis?
Les clubs du Québec pourront-ils faire partie du calendrier 2020 de la Ligue Frontier, si jamais le feu vert est donné à une reprise des activités sportives professionnelles aux États-Unis?

Ligue Frontier: le casse-tête de la frontière pour les Capitales

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
À l’approche d’une décision finale quant à savoir si la Ligue Frontier ira de l’avant ou pas avec une saison à l’été 2020, Michel Laplante admettait que la fermeture de la frontière canado-américaine jusqu’au 21 juin représentait un obstacle important pour les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières.

Cela n’empêche pas les équipes du circuit de baseball indépendant de discuter d’un possible début de saison au début du mois de juillet. Mais les clubs du Québec pourront-ils faire partie du calendrier 2020, si jamais le feu vert est donné à une reprise des activités sportives professionnelles aux États-Unis?

«Pour l’instant, je dirais que nous sommes en danger à cause de la situation à la frontière. Quelle règle devrait-on respecter lorsqu’on permettra sa réouverture? Les personnes à bord d’un autocar devraient-elles se retrouver en quarantaine ou permettrait-on leur entrée au pays en passant des tests? Il y a encore beaucoup de questions sans réponse», soulignait le président de l’équipe, mercredi, peu de temps après avoir appris que les gouvernements canadiens et américains prolongeaient d’un autre mois la fermeture de leur frontière commune, à l’exception des services jugés essentiels.

La Ligue Frontier espère toujours pouvoir disputer des matchs à compter du mois de juillet. Selon le calendrier original, les Capitales auraient déjà disputé 40 parties (sur 96) en mai et juin, dont près de la moitié (18) à Québec. Cette semaine, par exemple, ils devaient entamer la seconde étape de leur tournée d’ouverture aux États-Unis qui les menait à Lake Erie (Ohio), Washington (Pennsylvanie) et au New Jersey. Ce calendrier n’existe plus, évidemment.

«On continue à se préparer. On le fait peut-être pour rien, mais on doit cela aux amateurs qui nous encouragent depuis 21 ans. Nous profitons de l’occasion pour effectuer des travaux sur la structure du stade, en tout respect des règles de la santé publique», ajoutait celui qui s’attend à ce qu’on tranche une fois pour toutes dans une dizaine de jours.

Des scénarios sont sur la table pour un calendrier modifié à 14 équipes, et aussi à 12, 10, 8…

«Avec la décision du baseball affilié de réduire son nombre d’équipes de 40 et 60 dans les ligues mineures, il n’est pas impossible de penser que notre ligue compte une vingtaine de clubs, l’an prochain [2021] parce qu’il y a en a beaucoup dans les états qui font partie de la Ligue Frontier. On rêve à ça depuis qu’on se parle d’une fusion. Le regroupement actuel tient à ce que toutes les équipes actuelles soient présentes, en 2021, mais s’il y a une saison 2020 sans nous, est-ce qu’ils auront encore besoin de Québec et Trois-Rivières? Est-ce qu’ils voudront venir au Canada, travailler à l’obtention des visas, etc.? Ça me fait un peu peur, mais je ne veux surtout pas faire peur. Et je suis un optimiste de nature, alors je pense que ça va fonctionner», indiquait à propos d’un futur qu’il ne connaît pas.

Le dôme

Les Capitales réfléchissent présentement à l’idée de dégonfler le dôme du Stade Canac. Au-delà des Capitales, ils veulent que le terrain du parc Victoria soit disponible pour les jeunes joueurs de la région si le gouvernement permettait la reprise du baseball, comme on l’a fait avec le golf, le tennis, le vélo, l’athlétisme, etc., des sports qui renaissent dès mercredi.

«On voudrait certainement pas enlever ce plaisir aux jeunes. On espère qu’il leur sera permis de jouer au baseball cet été, ça ferait du bien à tout le monde», ajoutait l’homme de baseball, en précisant que Québec était l’un des rares endroits dotés d’un équipement similaire à enlever lors des mois d’été. Ailleurs, il est en place tout au long de l’année.