Kalian Sams, qui disputait mardi son premier match depuis le 12 juin, a marqué un des quatre points des Capitales en première manche, alors qu’il a croisé le marbre sur un mauvais lancer.

Les Stars plus coriaces que prévu

Lazaro Blanco venait de retirer les Stars d’Hollywood dans l’ordre quand les Capitales ont inscrit quatre points, en première manche. Ça se voyait : l’équipe itinérante allait se faire écraser, à sa première visite à Québec.

Ne jamais se fier aux apparences. D’accord, les Capitales ont gagné 6-5. Mais les Stars ont chèrement vendu leur peau, aidés par une solide performance de leur partant Troy Manneback — la première manche exclue — et par 12 coups sûrs, dont trois circuits en solo. Même s’ils n’avaient remporté qu’un seul de leurs six premiers matchs dans la Ligue Can-Am, les visiteurs ont donné chaud aux 1726 spectateurs.

Et à Patrick Scalabrini. «Il faut leur rendre crédit. Mais on aurait aimé un match moins stressant, où on n’aurait pas eu besoin d’utiliser tous nos lanceurs. Ça tisse des liens, des matchs comme ça, on va regarder le côté positif», a affirmé le gérant des Capitales.

Les premières sueurs froides sont arrivées en septième lorsque Blanco (3-2) a «frappé un mur», accordant deux circuits en solo, ceux de Chris Kwitzer et de Tom McKenna. Les Capitales n’avaient que des zéros au compteur depuis la première, et, même si Blanco a retiré huit frappeurs sur des prises en 6,2 manches, c’était soudainement 4-2.

James McOwen a permis aux locaux de respirer un peu en fin de septième, faisant marquer Kalian Sams à l’aide d’un triple, puis venant inscrire le sixième point sur un ballon-sacrifice de Maxx Tissenbaum.

Mais les Stars ont répliqué avec trois points contre Trevor Bayless en huitième, et c’était 6-5! Ils ont même placé un coureur au troisième-but, menace éteinte par un retrait au bâton du releveur Sean Donatello.

Jay Johnson a permis le soupir de soulagement final en réalisant son premier sauvetage de la saison, en neuvième.

TJ White (1) et Adam Ehrlich (2) avaient produit trois des quatre points de la première manche, l’autre étant le résultat d’un mauvais lancer de Manneback. Ehrlich s’est d’ailleurs réveillé au bâton avec quatre des sept coups sûrs des Capitales, sa moyenne passant de ,180 à ,212.

Trois Québécois dans le camp adverse

Les Stars sont composés en grande partie de joueurs venus il y a deux semaines avec le Stockade de Salina, l’autre équipe itinérante. Dont Raphaël Ross, l’un des trois Québécois «ennemis» dans le match de mardi avec Dany Paradis-Giroux et Philippe Saad, deux autres anciens de la Ligue de baseball junior élite du Québec. Paradis-Giroux, de Lévis, a d’ailleurs fait ses débuts chez les pros mardi, lançant 1,2 manche en relève. Il a accordé les deux points en septième, mais a aussi retiré deux Capitales au bâton.

NOTES : Les Stars d’Hollywood forment la 42e équipe à visiter Québec depuis la création des Capitales, en 1999… Les joueurs des deux clubs itinérants seront l’objet d’un repêchage des six formations de la Can-Am, mercredi. Scalabrini ne compte réclamer personne, affichant complet… Les Aigles de Trois-Rivières ont battu les Champions d’Ottawa 16-1, mardi.