Karl Gélinas (1-4), dont la seule victoire remonte au 26 mai, a concédé neuf coups sûrs et six points, dont cinq mérités, en quatre manches.

Les Capitales s’inclinent 9-4 au New Jersey malgré les retours de Gélinas et White

Les retours au jeu tant attendus de Karl Gélinas et T.J. White n’ont pas eu l’effet escompté sur les Capitales de Québec, samedi au New Jersey, où ils ont encaissé un revers de 9-4 après avoir remporté les deux matchs d’un programme double, la veille.

Blessé à la jambe gauche, Gélinas avait lancé pour la dernière fois le 11 juin. Victime d’une fracture à un pied, White, lui, était au rancart depuis plus longtemps encore, soit le 2 juin.

Gélinas (1-4), dont la seule victoire remonte au 26 mai, a concédé neuf coups sûrs et six points, dont cinq mérités, en quatre manches.

«On s’attendait à ce que Karl soit rouillé, ça faisait un mois qu’il n’avait pas lancé. Il a donné trois buts sur balles dans les deux premières manches, ce n’est pas son habitude. Son bras est en santé, mais il manquait de force dans les jambes. On sait que ça va se replacer», résumait le gérant Patrick Scalabrini à propos de la sortie de Gélinas.

Les Capitales ont inscrit leurs points en quatrième et en huitième au moment où ils tiraient de l’arrière 4-0 et 9-2. White a produit deux points, dont l’un à l’aide d’un simple en huitième. Au total, ils ont regroupé 10 coups sûrs, Ryan Kiniry étant le seul à en obtenir deux.

Du côté des Jackals, Alberto Marte a fait le plus de bruit avec deux coups sûrs et trois points produits. Il avait fait mal à Gélinas avec un double de deux points dans une troisième manche de quatre points.

Salgueiro sur le banc

Les Capitales auraient pu faire mal aux Jackals dès la première manche alors qu’ils avaient les buts remplis sans aucun retrait. Mais en voyant que le lanceur y allait d’une motion complète, David Salgueiro a eu la mauvaise idée de voler le marbre. Il a bien sûr été retiré. Et pas seulement par l’arbitre, mais aussi par Scalabrini, qui l’a sorti du match sur-le-champ.

«Ça nous a complètement scié les jambes, il a enlevé le bâton des mains de notre quatrième frappeur. On a essayé plusieurs façons de lui passer le message», disait le gérant à propos de sa décision d’effectuer de le laisser sur le banc dès la fin de cette manche.

«Si on avait fait quelques points en partant, ça aurait changé l’allure du match. On n’a pas joué un vilain match, offensivement, avec 10 coups sûrs. On n’a pas lâché, on va tout faire pour remporter la série, dimanche», ajoutait le gérant, dont la troupe est toujours à quatre matchs de la quatrième place puisque les Champions d’Ottawa ont aussi perdu, samedi.

Jackson suspendu 

Le retour au jeu de T.J. White s’expliquait par la suspension de trois matchs imposée à Jhalan Jackson, qui est entré en contact avec l’arbitre lors de son expulsion, la veille, en première manche. Jackson pourra réintégrer l’alignement mercredi, à Trois-Rivières.

«Jhalan a fait quelques sorties explosives, il doit apprendre à mieux gérer ses émotions. Il a une chance de retourner dans le baseball affilié, ça l’aiderait un peu», notait Scalabrini, qui a plaidé la cause de son joueur pour limiter la suspension à ce nombre de parties.

Antone blessé

Identifié comme quatrième partant pour les prochaines semaines, Nate Antone s’est blessé au coude, samedi, pendant sa sortie en relève à Gélinas. «Il faudra s’en trouver un autre, on espère que ce ne sera pas trop grave dans son cas», précisait le gérant.

Richmond au repos

Le vétéran Scott Richmond n’a pas accompagné les Capitales au New Jersey. Il profite d’un repos prolongé avant son prochain départ, mardi, contre les Aigles de Trois-Rivières. «On voulait lui accorder quelques jours supplémentaires, mais aussi bien le placer dans la rotation pour qu’il lance à nouveau tout juste avant qu’il rejoigne l’équipe canadienne pour les Jeux panaméricains», notait celui qui donnera la balle à David Richardson (0-1) pour le dernier match de série contre les Jackals, dimanche.

Siddall libéré

Afin d’insérer l’avant-champ T.J. White à l’alignement, samedi, les Capitales ont libéré temporairement le voltigeur Brett Siddall. «On le garde dans l’entourage, parce qu’on aura besoin de lui lorsque nos gars partiront pour les Pan-Am», notait Scalabrini à propos de celui qui affiche une moyenne offensive de ,179. Six joueurs des Capitales s’absenteront à compter du 18 et 22 juillet, soit trois joueurs de positions (Yordan Manduley, Stayler Hernandez et Tyson Gillies) et trois lanceurs (Vladimir Garcia, Dustin Molleken et Scott Richmond).