Brandon Fischer (39) et Tyson Gillies ont connu un bon match pour les Capitales, qui ont savouré leur vengeance mercredi après avoir échappé la première rencontre la veille. L’ultime match de cette série aura lieu jeudi soir.

Les Capitales répliquent malgré la remontée des Aigles

TROIS-RIVIÈRES — Les Aigles ont chèrement vendu leur peau face aux Capitales de Québec, mercredi, devant plus de 2100 spectateurs réunis au Stade de Trois-Rivières. Mais une double remontée en fin de match n’a pas été suffisante pour les Trifluviens, qui ont perdu 10-9.

«Je suis quand même content de l’attaque de mes frappeurs. On n’a presque pas eu de manches importantes, mais on a réussi à marquer cinq points alors qu’on ne menait pas», commentait le gérant des Aigles, TJ Stanton.

Les Aigles ont rapidement pris les devants dans le match grâce à un circuit de deux points de Taylor Brennan. David Glaude a atteint les sentiers pour un 27e match de suite juste avant. Un but sur balles accordé à Anthony Hermelyn a permis à Brennan de creuser l’écart à 4-1, plus tard.

Les Capitales ont cependant répliqué avec trois points en quatrième manche, alors que trois buts sur balles venant du lanceur partant des Oiseaux, Garrett Harris, ont donné la chance à Québec de créer l’égalité 4-4.

Les Capitales ont marqué cinq points en cinquième, entre autres, grâce à une longue claque près de la clôture du troisième but de Jesse Hodges. Trois de ses coéquipiers sont rentrés au marbre. Cette remontée offensive donnait l’avance 9-4 à Québec.

«C’est un match complètement différent d’hier [mardi]. J’ai vraiment aimé l’attitude de mon équipe, on y a cru jusqu’à la fin», souriait le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini.

Chaude lutte en fin de match

David Glaude a réduit l’écart à 9-6 en sixième avec une claque au champ droit, bonne pour deux points. Le deuxième-but des Oiseaux a connu une bonne performance avec trois coups sûrs et deux points produits. «Il frappe souvent des coups sûrs contre Québec. C’est un gros avantage pour nous d’avoir un premier frappeur comme lui», faisait remarquer Stanton.

La défensive des Capitales a connu des largesses lors de la manche suivante, permettant aux Oiseaux de créer l’égalité 9-9.

Le simple de Hodges en neuvième a été le point décisif dans cette rencontre. Son coéquipier David Salguiero, remplaçant de TJ White au troisième but, est rentré au marbre sain et sauf. Hodges a été très productif dans ce match, avec quatre coups sûrs en plus de trois points produits.

Les Capitales auraient pu en ajouter un de plus, mais le troisième retrait au troisième coussin a annulé le point qu’aurait pu marquer Hodges. Le gérant des Capitales est venu enguirlander l’officiel au marbre, Sebastien Gagnon, croyant que son joueur était sauf. L’officiel l’a aussitôt expulsé de la rencontre.

«Je ne peux pas lui en vouloir. Ça allait trop vite pour lui. C’est dommage parce que mon joueur est arrivé au marbre avant le retrait», constatait Scalabrini.

Harris a connu une sortie difficile, accordant quatre buts sur balles et quatre points mérités à ses rivaux. «Il ne sentait pas la zone de prise. C’est un match difficile pour lui», concluait le gérant des Aigles. C’est le releveur Garrett Mundell qui a encaissé la défaite, une deuxième cette saison.

Du côté de Québec, Arik Sikula a bien fait sur la butte, limitant les Aigles à quatre points en plus de n’accorder que sept coups sûrs en un peu plus de six manches de travail. Ses releveurs n’ont toutefois pu empêcher la double remontée des Trifluviens. Le releveur Dustin Molleken a retiré les trois seuls frappeurs à s’être présentés à la plaque en neuvième pour signer une troisième victoire cette année.

Les Aigles (31-21) et les Capitales (20-33) renoueront pour une dernière fois jeudi soir (19 h 05), alors que Chris Murphy affrontera Jack Charleston au monticule.