«Nous sommes d’avis qu’il s’agit d’une très grosse signature. Il possède une très bonne expérience dans le baseball mineur. Il a un bras des Ligues majeures, qui peut atteindre les mi-90 milles à l’heure, et a dominé les niveaux A et A fort. On pense qu’il sera un lanceur dominant avec nous cette année dans la Frontier» s’est ravi le gérant Patrick Scalabrini par voie de communiqué.

Les Capitales recrutent deux lanceurs

Les Capitales ont entamé leurs signatures hivernales en mettant sous contrat les lanceurs Yeudy Garcia et Frank Moscatiello.

Garcia s’avère être une option particulièrement intéressante pour les Capitales au monticule. Âgé de 27 ans, il a disputé les trois dernières saisons sous les couleurs du Curve d’Altoona, une équipe de niveau AA affiliée aux Pirates de Pittsburgh. 

«Nous sommes d’avis qu’il s’agit d’une très grosse signature. Il possède une très bonne expérience dans le baseball mineur. Il a un bras des Ligues majeures, qui peut atteindre les mi-90 milles à l’heure, et a dominé les niveaux A et A fort. On pense qu’il sera un lanceur dominant avec nous cette année dans la Frontier» s’est ravi le gérant Patrick Scalabrini par voie de communiqué.

Il s’agira pour le lanceur dominicain d’une première expérience dans le baseball indépendant. En plus de 500 manches dans les ligues mineures, il a retiré 478 frappeurs a bâton tout en conservant une moyenne de points mérités à 3.57.

Moscatiello, un habitué 

Si pour Garcia, il s’agira d’une première expérience dans le circuit indépendant, Frank Moscatiello est un habitué, lui qui a porté les couleurs des Boulders de Rockland en 2018 et brièvement en 2019.

Il avait particulièrement impressionné à sa saison recrue en 2018, alors qu’il avait conservé un ratio de plus d’un frappeur retiré sur des prises par manche lancée et avait complété la saison avec une moyenne de points mérités à 2.79.

«On avait bien aimé Moscatiello quand il était releveur avec Rockland en 2018. Il a atteint les 95 milles à l’heure au camp d’essai. On pense qu’il va être un homme de confiance dans notre enclos» a conclu Patrick Scalabrini.