En 2014, Tyler Olander a aidé les Huskies de l’Université du Connecticut à remporter le championnat de basketball de la NCAA. Excellant aussi au baseball, Olander a ensuite passé deux saisons (2016 et 2017) dans les filiales des Blue Jays de Toronto.

Les Capitales invitent... un champion de basketball

À la recherche de bras depuis le désistement du partant Josh Kimborowicz, les Capitales ont invité à leur camp d’entraînement un ancien champion national américain de… basketball universitaire. Le lanceur gaucher Tyler Olander aura donc la chance de se faire valoir au cours des prochains jours.

Et il ne passera pas inaperçu, puisqu’il mesure six pieds et neuf pouces et pèse 280 livres. En 2011 et 2014, il a remporté le championnat de basketball de la NCAA alors qu’ils s’alignaient avec les Huskies de l’Université du Connecticut.

«Selon les rapports que nous avons sur lui, il est un gars très athlétique. Il fut une superstar au basketball collégial, mais il n’a pas lancé, l’an passé, en raison d’une blessure», disait à son sujet le gérant Patrick Scalabrini.

Olander, qui est originaire de l’État où il a connu ses heures de gloire au basketball universitaire, a passé deux saisons dans les filiales des Blue Jays de Toronto en 2016 et 2017 après avoir renoncé au basketball. Il a joué au niveau recrue, conservant une fiche de 2-0 et une moyenne de points mérités de 5,46 en 22 matchs. En 2018, il avait subi une déchirure du talon d’Achille pendant une séance en gymnase, ce qui l’a empêché de se présenter au camp d’entraînement de l’organisation. Il aura eu besoin d’un an pour s’en remettre.

À sa deuxième saison, le gaillard de 26 ans avait cependant éprouvé des problèmes de contrôle en accordant 18 passes gratuites en 31,1 manches.

Max Kuhns

Olander n’est pas le seul lanceur à s’amener à Québec. Une autre recrue se pointera en ville au cours des prochaines heures, soit le droitier Max Kuhns, un produit des filiales des Mets de New York.

Choix de 21e ronde des Mets en 2016, le droitier de 24 ans vient d’être libéré. Il a disputé un match dans la Ligue de la Floride (A-fort), cette saison. Il a connu du succès en 2017 dans la Ligue South Atlantic (A-moyen), où il a compilé une fiche de 2-0 avec cinq sauvetages et une moyenne de points mérités de 2,10 en 25,2 manches.

«Il détient le record pour le nombre de victoires protégées à l’Université Santa Clara, un très bon programme. Il a été blessé, puis libéré. Il n’a pas lancé beaucoup depuis 2018 [huit manches], mais ses statistiques dans la “Sally League” me plaisent beaucoup, il y avait très bien fait et ça me dit qu’il pourrait nous aider. Il est le genre de recrue intéressante pour nous», notait Scalabrini.