«Cette fois, ce ne sont pas des subventions, mais bien des prêts que nous cherchons. Des prêts que nous espérons rembourser au gouvernement sur un horizon de cinq à six ans», explique Michel Laplante, président des Capitales.
«Cette fois, ce ne sont pas des subventions, mais bien des prêts que nous cherchons. Des prêts que nous espérons rembourser au gouvernement sur un horizon de cinq à six ans», explique Michel Laplante, président des Capitales.

Les Capitales et les Aigles à la recherche de prêts d’un demi-million $

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières sont tous les deux à la recherche d’un prêt d’un demi-million $ du gouvernement du Québec. Ces sommes leur permettraient de débuter leur saison dans la Ligue Frontier de baseball indépendant en jouant seulement aux États-Unis pendant la période où la frontière canado-américaine restera fermée.