Michel Laplante fait remarquer que le fait que le visage des Capitales soit un peu modifié n’est peut-être pas une si mauvaise chose après une saison difficile où ils ont enregistré la pire fiche de leur histoire.

Les Capitales devront composer avec une limite d’âge

Alors que les gouverneurs des anciennes équipes de la Ligue Can-Am de baseball indépendant travaillent à mettre la touche finale aux nouveaux règlements après la fusion avec la Ligue Frontier, une chose semble certaine : ces formations devront dorénavant composer avec une limite d’âge pour leurs joueurs et cette limite pourrait être fixée à 26, 27 ou 28 ans.

Bref, les Capitales de Québec, qui ont longtemps été l’équipe la plus âgée du circuit, vont probablement devoir se rajeunir. «Je ne crois pas que le changement sera si majeur que ça», explique le président des Caps, Michel Laplante, à la sortie d’une réunion des anciens gouverneurs de la Can-Am en vue de l’adoption finale des règlements en novembre. «On travaille pour que la limite soit à 28 ans avec possiblement trois ou quatre vétérans par équipe qui pourraient avoir plus de 28 ans. Je crois que ça pourrait être accepté», a indiqué Laplante. La limite d’âge était de 26 ans la saison dernière dans la Ligue Frontier.

Avantage

«L’avantage que les Capitales avaient par le passé, c’est qu’on avait plusieurs joueurs qui ne pouvaient presque pas jouer ailleurs qu’à Québec parce qu’ils n’avaient pas de visa pour jouer aux États-Unis. Des joueurs cubains comme Yurisbel Gracial et Yordan Manduley, hollandais comme Kalian Sams, René Leveret qui venait de Saint-Martin ou alors des Canadiens comme Jonathan Malo, Jordan Lennerton ou Karl Gélinas auxquels les équipes américaines ne donnaient pas un visa parce qu’elles préféraient les garder pour des joueurs plus jeunes. Avec une limite de quatre vétérans par équipe, ça ressemblerait davantage aux autres équipes de la Can-Am qu’aux Capitales des cinq dernières années», poursuit-il.

Laplante ajoute que son gérant Patrick Scalabrini lui avait mentionné perdre beaucoup de bons jeunes joueurs de 22 à 24 ans au cours des dernières années, car ceux-ci préféraient la Ligue Frontier qui leur donnait davantage de chances de retourner vers le baseball affilié.

Filière cubaine

De son côté, Scalabrini a indiqué qu’il souhaitait conserver sa filière cubaine même si les nouveaux règlements venaient à compliquer les choses en cette matière. «Je retourne à Cuba en janvier. Ça me ferait de la peine d’arrêter cette relation dans laquelle on a investi beaucoup de temps et d’argent», indique-t-il en ajoutant qu’il verrait bien Manduley revenir à Québec, peut-être avec un joueur talentueux qui serait sous la limite d’âge de la Ligue Frontier.

Les gérants de la Frontier doivent aussi aligner au maximum 12 joueurs qui ne sont pas des recrues. «Il faudra nécessairement que je change mes sources de contacts pour le recrutement. Je suivrai peut-être davantage les bons jeunes joueurs qui sortent des collèges américains et moins les gars dans la trentaine. Ce serait surprenant de voir deux anciens lanceurs des majeures comme Dustin Molleken et Scott Richmond dans l’alignement des Capitales en même temps, par exemple.»

D’ailleurs, Michel Laplante fait remarquer que le fait que le visage des Capitales soit un peu modifié n’est peut-être pas une si mauvaise chose après une saison difficile où ils ont enregistré la pire fiche de leur histoire. «Après une année comme celle-là, je ne pense pas qu’on puisse fermer la porte au changement. De plus, durant les saisons 2009 à 2013, celles de nos cinq championnats consécutifs, la majorité de nos joueurs étaient dans la vingtaine», termine-t-il.

Calendrier

D’autre part, les Capitales ont aussi dévoilé leur calendrier 2020, qui prévoit 48 matchs locaux et autant sur la route. L’équipe jouera moins de matchs au Stade Canac en août, soit 13 contre 19 l’été dernier, et en juin (12 plutôt que 15), mais jouera six matchs locaux en septembre. Le nombre de matchs locaux en mai passera de sept à six et demeurera à neuf en juillet pour la saison qui débutera le 15 mai et prendra fin le 6 septembre. Parmi les 13 équipes adverses, seuls les Slammers de Joliet et les Crushers de Lake Erie ne viendront pas à Québec et recevront plutôt les Capitales pour une série de trois matchs.