Steve Tahsler, commissaire adjoint de la Ligue Frontier (à droite), était à Québec pour rencontrer Michel Laplante et les Capitales, jeudi.

Les Capitales dans la Frontier: une fusion à saveur culturelle

En tournée dans les «anciennes» villes de la Ligue Can-Am, le commissaire adjoint de la Ligue Frontier, Steve Tahsler, était de passage à Québec, jeudi, afin de mieux connaître l’organisation des Capitales, qui font désormais partie du circuit fusionné de baseball indépendant.

«Il s’agit de ma première visite à Québec et sûrement pas ma dernière. Les membres et les partisans de la Ligue Frontier sont enthousiastes à l’idée de voir deux équipes québécoises fusionner avec nous», indiquait Tahsler lors de son entretien avec Le Soleil, au Stade Canac.

Il arrivait de New York, où il a rencontré les Rockland de Boulders, les Jackals du New Jersey et les Miners de Sussex County. Il boucle son séjour à Trois-Rivières, vendredi, où il a rendez-vous avec les Aigles.

«Ces rencontres nous permettent de mieux connaître les gens avec qui ont fait affaire, quotidiennement, mais aussi de clarifier les règles de fonctionnement et de répondre aux questions qui peuvent être soulevées», précisait le bras droit du commissaire Bill Lee (à ne pas confondre avec l’ancien lanceur des Expos).

Directeur général de quatre formations de la Ligue Frontier au fil de temps, il est associé à ce circuit du Mid-Ouest américain depuis 23 ans et occupe son poste actuel depuis 10 ans.

Plus de piquant

«La fusion avec la Ligue Can-Am est intéressante. Non seulement notre territoire s’agrandit-il avec l’ajout de plusieurs villes, mais au niveau culturel, c’est vraiment un aspect qui piquera la curiosité des gens. On s’étend de la rivière Ohio jusqu’à l’océan Atlantique, ainsi que du fleuve Mississippi jusqu’au Saint-Laurent, nous voulons profiter de l’occasion pour bien établir notre marque de commerce partout», ajoutait celui dont la Ligue qui l’emploie compte maintenant 14 équipes établies dans 7 États américains et une province.

À compter du 11 novembre, les 14 formations seront en réunion à Phoenix, en Arizona, afin de finaliser la réglementation et le statut des joueurs. Comme prévu, un joueur cubain comme Yordan Manduley serait un vétéran s’il devait revenir.

«La fusion vient à peine d’être confirmée, mais on sent déjà de l’engouement. On n’a pas joué encore un match, mais ça en vaut vraiment la peine. Oui, il sera plus difficile de terminer parmi les deux premières positions sur sept équipes de notre conférence pour faire les séries, mais on avait sous-estimé à quel point les gens appréciaient l’idée de voir 11 équipes défiler au Stade Canac», précisait Michel Laplante, qui a reçu Tahsler en compagnie de Charles Demers, promu directeur général administratif, et du gérant Patrick Scalabrini, qui a récemment échangé le lanceur Jack Charleston à Milwaukee, dans l’American Association, en retour du voltigeur recrue Riley Pittman.