Kalian Sams s’est offert un circuit, dans la victoire de 7-3 contre les Boulders de Rockland, samedi.

Les Capitales affronteront les Miners dès mardi

La première finale à saveur québécoise de la Ligue Can-Am devra encore attendre. En s’inclinant par 3-2 face aux Miners de Sussex County, dimanche après-midi, au New Jersey, les Aigles de Trois-Rivières ont ainsi raté le rendez-vous tant attendu avec les Capitales de Québec.

Les Aigles ont perdu le cinquième et décisif match de la demi-finale malgré une poussée de deux points neuvième manche. La logique est donc respectée, puisque les Miners avaient remporté le championnat de la saison régulière, tandis que Trois-Rivières avait terminé au quatrième rang.

Les amateurs de baseball de Québec et Trois-Rivières rêvaient à une finale entre les Capitales et les Aigles. Il aurait s’agit d’une première depuis la renaissance de la Ligue Can-Am en 2005, qui n’a encore jamais été le théâtre d’une série toute québécoise, ni même canadienne, puisque les Capitales n’ont affronté que des équipes américaines en 10 participations aux séries éliminatoires en 20 ans d’existence.

«Ça aurait été le fun pour la rivalité si on avait affronté les Aigles, ça aurait fait jaser partout au Québec. D’un autre côté, Sussex mérite sa place en finale, ils ont dominé le classement pas mal toute la saison. La bonne nouvelle, c’est que les deux meilleures équipes s’affrontent, ce qui devrait toujours être le cas en finale», disait le gérant Patrick Scalabrini, qui a visionné le match de dimanche sur le site Internet de la Ligue Can-Am.

Pendant que les Aigles et les Miners disputaient ce match important, les Capitales profitaient d’un congé au lendemain d’une victoire de 7-3, samedi, qui leur permettait d’éliminer les Boulders de Rockland en quatre matchs. Maxx Tissenbaum avait produit trois points à l’aide de deux coups sûrs tandis que Zach Wilson et Kalian Sams frappaient des circuits en solo.

Les deux premiers matchs de la finale 3 de 5 sont prévus pour mardi et mercredi, au Stade Canac et la série se transportera ensuite au Skylands Stadium.

Gélinas absent

Les Capitales disputeront la finale sans leur vétéran Karl Gélinas, dont la blessure à la jambe droite l’a obligé à abdiquer pendant ses lancers d’échauffement. Il se déplaçait déjà en béquilles dans l’abri des joueurs après avoir cédé sa place en urgence à Wendell Floranus.

«Ils vont pousser les examens un peu plus loin pour voir ce qu’il a. Sa perte nous fait mal, mais je suis quand même assez confiance. On a gagné la première ronde sans lui, on peut aussi le faire en deuxième ronde. En plus, l’as des Miners a lancé deux matchs de 150 lancers et plus avec trois jours de repos», estimait Scalabrini.

Les Capitales comptent sept championnats à leur crédit, dont le plus récent en 2017. Les Miners, qui n’en sont qu’à leur troisième année, ont raté les séries à leur première saison, en 2016, pour ensuite s’incliner en trois matchs contre les Capitales en demi-finale, l’an dernier. La version précédente des Miners avait remporté le championnat des séries en 2008.

En saison régulière, les Capitales ont conservé une fiche positive de 10-7 contre les Miners. Ils n’ont pas perdu une seule fois à domicile contre eux, remportant les sept matchs disputés au Stade Canac.

Arik Sikula (8-2) sera le partant des Capitales pour le premier match de la finale et lancerait aussi le cinquième, si la série se rendait à la limite. Lazaro Blanco et Jay Johnson grimperont aussi sur le monticule, reste à savoir lequel dans le deuxième match. Venu en relève à Gélinas par mesure d’urgence, samedi, Wendell Floranus a assez bien lancé pour qu’on songe à lui pour obtenir aussi un départ, si le besoin s’en faisait sentir.