Tyson Gillies, Dustin Molleken et Karl Gélinas font partie du noyau de vétérans sur lesquels les nombreux nouveaux joueurs pourront s’appuyer.

Les Capitales à saveur canadienne

Sur le grand tableau blanc dans le bureau du gérant des Capitales de Québec Patrick Scalabrini, on ne trouve que six noms de l’édition de l’an passé. «À chaque saison, on se dit que l’alignement est à refaire, mais cet hiver, ce fut vraiment le cas», admet le gérant de l’équipe de la Ligue Can-Am de baseball indépendant.

Depuis quelques jours, les nouveaux débarquent au Stade Canac à tour de rôle. Ils trouveront rapidement leurs repères en ville. Plusieurs connaissent déjà leur rôle, notamment les quatre vétérans canadiens qui formeront leur noyau de l’alignement.

Au lanceur Karl Gélinas, le gérant a greffé le voltigeur Tyson Gillies ainsi que les lanceurs Dustin Molleken et Scott Richmond, des joueurs ayant déjà vu neiger, et ce, dans les deux sens du terme…

«Avec tous les changements, je voulais donner une identité à l’équipe comme à l’époque du signe de l’orignal et cela passait par la présence de plusieurs joueurs canadiens, ce qui facilite le développement du sentiment d’appartenance. Mais plus important encore, ces gars-là voulaient jouer à Québec», a noté Scalabrini à propos des trois nouveaux visages.

Selon lui, les Jackals du New Jersey ont déposé une offre alléchante pour Gillies, un voltigeur qui voulait finir sa carrière de ce côté-ci de la frontière. Pour ce qui est de Molleken, il aurait pu jouer n’importe où, les joueurs de son calibre étant recherchés par toutes les équipes.

«Que du bien»

«Ça fait deux ans que je suis en contact avec lui. Il voulait jouer à Québec, l’an passé, mais son club dans la Ligue Atlantic ne voulait pas le laisser partir. Dès que la saison a pris fin, on s’est entendu», a expliqué le gérant à propos de Molleken.

Natif de Regina, l’ancien des Tigers de Detroit connaît bien Québec par ses discussions avec Andrew Albers et Jordan Lennerton, deux anciens des Capitales.

«Il s’agit de la première fois de ma carrière que je vais jouer dans mon pays. J’ai lancé une fois à Toronto, contre les Blue Jays en 2016, ça avait été fantastique. On ne m’a dit que du bien des Capitales, de la ville et du gérant. Je voulais vivre cette expérience», a dit le droitier de 34 ans aux qualités de meneur.

Molleken en sera à sa 17e saison dans le baseball professionnel. Il n’a pas joué dans un calibre inférieur au AA lors de neuf dernières campagnes, goûtant aux majeures en 2016 et au baseball japonais en 2018. Il est aussi un vétéran de l’équipe canadienne.

«Je vais me retirer après les Jeux olympiques de 2020. Je connais l’entraîneur-chef de l’équipe canadienne Greg Hamilton depuis que j’ai 17 ans, je vais essayer de le convaincre d’inviter Karl [Gélinas] aux Jeux panaméricains, cet été. Il mérite sa chance de la façon dont il lance depuis plusieurs années.»

Molleken fera sa sentir sa présence en relève, mais aussi dans le vestiaire. «J’ai passé trois mois dans les majeures à Detroit, j’ai vu ce que faisait un lanceur comme Justin Verlander tous les jours, je peux aider les plus jeunes en donnant l’exemple.»

Gillies, lui, a hâte de retrouver les amateurs du Stade Canac après avoir joué ici dans l’uniforme des Champions d’Ottawa en 2017.

«Je me souviens que j’avais été expulsé, le samedi, et le dimanche, la foule me huait… Il y a peu d’endroits comme Québec où l’ambiance est à ce point électrique. J’ai toujours pensé que je finirais ma carrière ici, je voulais faire partie de cette équipe qui possède une belle histoire. On se connaît bien, Dustin, Scott, Karl et moi, c’est excitant d’être ensemble. On voudra aider les jeunes et tout faire pour gagner», a noté le frappeur gaucher de 30 ans qui souhaite être épargné par les blessures. Il a été limité à 12 matchs en 2018 après une saison de 11 circuits à Ottawa, en 2017.

+

UN LANCEUR DE MOINS DANS LA ROTATION DES PARTANTS

Le camp d’entraînement des Capitales s’ouvre officiellement lundi, mais déjà, le gérant Patrick Scalabrini doit faire une croix sur le quatrième membre de sa rotation de lanceurs partants. Le droitier Josh Kimborowicz l’a avisé, dimanche, qu’il ne se pointerait pas à Québec en raison d’une blessure.

Et on ne devrait pas le voir plus tard en saison, car le produit de la Ligue Frontier penche plus du côté de la retraite que d’un retour sur le monticule. «J’avais bloqué un poste pour lui, c’était un joueur de catégorie LS-3 avec une belle feuille de route. Il était un lanceur étoile dans la Ligue Frontier», a expliqué Scalabrini, dimanche, alors que la moitié de l’équipe se trouvait sur le terrain du Stade Canac en cette journée de tests médicaux.

Pour l’instant, le gérant qui entreprend sa 10e saison à la barre de la formation québécoise n’a pas l’intention de chercher un autre lanceur pour remplacer le droitier, «bien que je vais garder les yeux ouverts», a-t-il dit.

Libéré par High Point au terme du camp d’entraînement de ce nouveau club de la Ligue Atlantic, le gaucher Brett Lee a obtenu une invitation à celui des Capitales, sans promesse d’embauche. Celui qui a joué à Québec en 2017 et 2018 doit déloger un autre lanceur pour se tailler une place dans l’alignement. L’absence de Komborowicz représente donc un obstacle de moins sur sa route. «Il se présente ici sans poste garanti, à lui d’en mériter un. Pour le reste, on va commencer avec ce qu’on a sous la main, présentement, mais j’ai quelques perches vers des recrues», a dit celui qui prévoit l’arrivée de tous les joueurs pour la séance d’entraînement de mercredi, à l’exception du Colombien Jaider Rocha et des Cubains Yordan Manduley, Vladimir Garcia et Stayer Hernandez, toujours dans l’attente de leur visa d’entrée au pays.

Le lanceur québécois Dany Paradis-Giroux, qui a disputé deux matchs dans la Ligue Can-Am, l’an passé, dont l’un avec les Capitales, a aussi été invité au camp. Aucun poste ne lui a été promis, à l’instar de Lee.

L’arrivée de l’ancien des Blue Jays Scott Richmond est prévue pour mardi. Les Capitales ouvriront leur saison le vendredi 17 mai à Trois-Rivières et disputeront leur premier match à domicile le mardi 21 mai contre les Jackals du New Jersey.