Le gérant des Capitales Patrick Scalabrini n'était pas abattu, mardi, après cette 39e défaite contre seulement 25 victoires.

Le jour de la marmotte pour les Capitales: autre revers en 10e manche

On appelle cela le jour de la marmotte! Pour une troisième fois de suite, les Capitales de Québec ont subi la défaite en fin de 10e manche, mardi au Skylands Stadium, s’inclinant 4-3 face aux Miners de Sussex County.

L’écart se creuse donc entre les Capitales et une place dans les séries éliminatoires de la Ligue Can-Am. Ce revers encaissé contre la meilleure équipe du circuit les repoussait à 7,5 matchs de la quatrième position occupée par les Boulders de Rockland.

Les Capitales ont encore échoué dans leur tentative de profiter du règlement international qui permet d’avoir un coureur au deuxième but en début à chacune des manches supplémentaires. Daniel Dominguez, qui ne devrait pas accompagner l’équipe à son retour à Québec, vendredi, a bousillé d’abord bousillé un amorti-sacrifice, tandis que David Salgueiro et Brandon Fischer se contentaient de frapper des ballons au champ extérieur.

À leur tour au bâton, les Miners ont fait avancer leur coureur au troisième sur un petit roulant de Kalian Sams. Et après avoir rempli les cousins avec deux passes gratuites intentionnelles, les Capitales n’ont pas réussi à tourner le double-jeu sur un roulant à l’avant-champ de leur meilleur frappeur Audy Ciriaco, qui a devancé le relais au premier but pendant que le point gagnant s’inscrivait au marbre.

«Ça fait trois matchs qu’on perd en 10e manche parce qu’on n’est pas capable de profiter de notre point. Nous avons raté l’amorti deux fois, en neuvième manche et en 10e, c’est un peu l’histoire de notre saison. On ne réalise pas les jeux de base. Nous sommes dans le baseball professionnel, il faut trouver une manière de faire le travail. Depuis quelques matchs, il y en a qui ne sont pas capables de le faire sous pression», disait le gérant Patrick Scalabrini après la rencontre.

Les Capitales avaient pourtant comblé un déficit de 3-0 pour créer l’égalité 3-3 grâce à des circuits en solo de Ryan Kiniry (5e), en septième, et de T.J. White (5e), encore lui, en huitième. White avait été nommé joueur offensif de la semaine, lundi.

«Dommage, parce qu’on avait réussi un gros retour, mais le résultat final n’est pas là. Les trois derniers matchs [défaites de 3-2, 7-6 et 4-3] étaient à notre portée, mais on n’en a pas fait assez. En 10e, on a eu ce qu’on voulait, soit une balle à double-jeu, mais elle n’était pas assez frappée solidement pour qu’on le complète», résumait Scalabrini.


« Nous sommes dans le baseball professionnel, il faut trouver une manière de faire le travail. Depuis quelques matchs, il y en a qui ne sont pas capables de le faire sous pression »
Patrick Scalabrini

Il n’avait pas le ton d’un homme abattu après cette 39défaite contre seulement 25 victoires.

«Les gars se battent, ils font ce qu’ils peuvent et ils n’ont pas l’air à vouloir lâcher. Moi non plus! Même si on affronte leur meilleur lanceur [Frank Duncan, 7-3], mercredi, on a encore la chance de revenir de ce voyage avec une moyenne ,500. On a perdu nos trois matchs par un point, on est proche», ajoutait celui qui donne la balle à David Richardson, son meilleur lanceur, présentement.

Austin Chrismon a bien fait à sa deuxième sortie, accordant trois points sur huit coups sûrs en six manches. Jonathan De Marte (1-2) a subi la défaite en 10e, mais n’avait rien à se reprocher en relève. Face à son ancienne équipe, Kalian Sams a frappé deux coups sûrs en cinq présences et marqué deux points.

Libéré par les Astros de Houston, il y a quelques jours, le voltigeur québécois Jonathan Lacroix a été approché par les Capitales, mais ce dossier n’ira pas plus loin parce que le joueur n’a pas l’intention de jouer à nouveau, cette saison.