Le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, est satisfait du rendement de ses frappeurs lors de la série de trois matchs à Rockland.

La longue balle coule les Capitales

Les Capitales bouclaient mercredi un petit voyage de trois matchs en banlieue de New York, déterminés à balayer les Boulders de Rockland. Mais devant la trop grande générosité de leurs lanceurs, l’histoire a pris une tout autre tournure face à la troupe de Jamie Keefe, qui les a défaits 8-4, au Palisades Credit Union Park.

Après avoir infligé de cuisants revers de 10-4 et de 8-0 aux Boulders lundi et mardi, les hommes de Patrick Scalabrini n’ont pas été en mesure de compléter le travail contre des Boulders «qui en ont fait un petit peu plus» qu’eux, mercredi.

«[Le partant Wendell] Floranus n’a pas donné beaucoup, mais tous les coups sûrs qu’il a accordés étaient des circuits. Ils ont aussi été plus opportunistes que nous. On est revenus de l’arrière, mais leur grosse septième manche de trois points nous a sortis complètement sortis du match», a jugé le gérant Patrick Scalabrini.

À son troisième départ dans l’uniforme des Capitales, Floranus (1-2) s’est fait solidement frapper dès la deuxième manche, accordant un coup de circuit dans la droite à Conrad Gregor. À la manche suivante, le Caribéen concédait une autre longue balle, de deux points celle-là, à Cody Regis. En fin de quatrième, l’histoire se répétait encore, alors que Kevin Krause catapultait son offrande derrière la clôture du champ gauche, portant l’avance des Boulders à 4-0.

Tout feu tout flamme lors des deux premières rencontres, l’attaque des Capitales, elle, a mis du temps à se mettre en marche, étant réduite au silence pendant quatre manches. Dominant dans le rectangle des frappeurs jusque-là, Kalian Sams a été limité à un coup sûr en quatre apparitions par le partant des Boulders, Brian Ernst (3-1). Sams avait cumulé sept coups sûrs et cinq points produits en 10 apparitions au bâton, lundi et mardi. 

Bonne série en attaque

L’attaque a finalement connu des soubresauts en cinquième, lorsque Phildrick Llewellyn a croisé le marbre sur un ballon sacrifice de TJ White, réduisant la marque 4-1. À son retour au bâton en sixième, le même Llewellyn poursuivait la remontée québécoise, frappant un double de deux points contre le droitier Nick Kennedy.

«Ça, c’est le genre de choses que j’aime voir, quand on fait des petits points par-ci par-là. Du point de vue de l’attaque, je suis vraiment content de la façon dont ça s’est déroulé cette semaine», a indiqué Scalabrini.

En fin de sixième, Regis rappliquait avec son deuxième circuit du match, une claque en solo. À la demi-manche suivante, Québec réduisait l’écart à 5-4 lorsque James McOwen a croisé le marbre sur un mauvais lancer.

Puis, en fin de septième, un double de deux points de Krause et un ballon sacrifice de JC Rodriguez contre le releveur Andrew Elliott allaient finalement mettre fin à la tentative de remontée.

Scalabrini a admis que la perte de Nolan Becker dans l’enclos des releveurs se faisait sentir. Il cherchera d’ailleurs du renfort d’ici la date limite des transactions, le 24 août.

Les Capitales rentraient à Québec après le match. Ils amorcent une série de quatre matchs à domicile contre les meneurs au classement, les Miners de Sussex, jeudi (19h05). Le droitier Juan Benitez obtiendra le départ.