Kalian Sams, qui a cogné 23 circuits en 2017, disputera l'été prochain une quatrième saison dans l'uniforme des Capitales.

Kalian Sams de retour à Québec en 2018

Tout porte à croire que Kalian Sams n’a pas frappé son dernier circuit au Stade Canac. Incapable de se dénicher un contrat en Asie, le puissant voltigeur néerlandais a confirmé son retour dans l’uniforme des Capitales au gérant Patrick Scalabrini.

«On s’est entendu verbalement. Il reste à s’entendre sur les termes du contrat, mais ça ne devrait être qu’une formalité», a confié Scalabrini au Soleil, jeudi. C’est donc dire que l’auteur de 23 circuits, la saison dernière, disputera une quatrième campagne avec les Capitales «à moins d’un gros renversement de situation». 

Ce n’est pas la première fois que Sams tente de se dénicher un contrat en Asie pour finalement revenir à Québec, mais compte tenu de sa dominante saison 2017, le colosse originaire de Curaçao était en droit d’espérer une offre. 

N’empêche, son retour chez les Capitales est particulièrement important considérant que l’équipe a déjà perdu quelques morceaux importants de la conquête de l’automne dernier. Le joueur de premier-but Jordan Lennerton a pris sa retraite alors que le troisième-but cubain Yurisbel Gracial s’est entendu avec les Hawks de Fukuoka, au Japon.

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, Scalabrini s’est également dit «très confiant», jeudi, que le receveur Maxx Tissenbaum soit lui aussi de retour. L’Ontarien a été sélectionné au Match des étoiles de la Ligue Can-Am, en 2017, maintenant une moyenne au bâton de ,344. Il fera connaître sa décision aux Capitales dans les prochaines semaines, mais le gérant a déjà une place LS-4 réservée pour lui dans l’alignement. 

D’ailleurs, pour se permettre un joueur LS-4 ou LS-5 de plus dans l’alignement, Scalabrini commencera vraisemblablement la saison avec trois joueurs vétérans plutôt que quatre, soit Sams et les lanceurs Karl Gélinas et Sean Donatello. 

Fuenmayor en fin de saison? 

Revenu à Québec remporter un championnat avec les Capitales, l’automne dernier, à la fin de sa saison au Mexique, Balbino Fuenmayor s’était entendu sur les termes d’un contrat des ligues mineures avec les Nationals de Washington, début janvier. Le Vénézuélien a toutefois été libéré, mercredi, à la surprise de Scalabrini. 

«Ça m’étonne qu’il soit libéré si vite parce que les Nationals étaient vraiment excités de le signer», a avoué le gérant des Capitales à propos du joueur par excellence de la ligue Can-Am, en 2014. En vacances, Scalabrini n’avait pas encore eu l’occasion de s’entretenir avec Fuenmayor depuis sa libération, mais il tient pour acquis que le puissant cogneur retournera dans la Liga Mexicana de Béisbol.

«On va espérer pouvoir le ramener chez nous à la fin de l’été encore cette saison», a admis Scalabrini, précisant tout de même que les astres devront s’aligner. L’automne dernier, c’est une élimination hâtive des Rojos del Aguila de Veracruz qui avait ouvert la porte au retour à Québec du joueur vedette.