Nommé lanceur de la semaine lundi après-midi, Jay Johnson s’est assuré contre son gré de ne pas recevoir l’honneur deux semaines de suite, lui qui a accordé sept points mérités en quatre manches de travail contre les Aigles, lundi soir.

Johnson frappé par la foudre Brennan

TROIS-RIVIÈRES — Taylor Brennan est au sommet de sa forme quand le public en demande.

Devant 2755 personnes lundi soir au Stade Stéréo Plus, le joueur étoile des Aigles a claqué son 27e circuit de la saison, un grand chelem en deuxième manche, établissant un nouveau record pour les points produits en une saison dans l’histoire de l’organisation, avec 73.

Les Capitales de Québec ne s’en sont pas remis, subissant une défaite de 7-2 dans le premier match d’une série de trois entre les deux rivaux québécois.

Avec les buts remplis et deux retraits, Brennan a expédié l’offrande du partant Jay Johnson (5-2) — nommé lanceur de la semaine dans la Ligue-Can plus tôt lundi — très loin au champ gauche. 

«Je l’ai su à mon retour dans l’abri. C’est un bel accomplissement, mais tout ça est un bel effort d’équipe. Ça vient aussi des gars qui jouent avec moi», témoignait Brennan, au sujet du record qu’il venait de battre.

Son gérant, T.J. Stanton, n’a pas ménagé les éloges envers son joueur étoile. «On a vécu un grand moment avec son grand chelem. J’espère que les fans ont apprécié! Partout où il passe, Taylor est l’attraction de notre équipe. Il est une vedette de cette ligue, à l’instar de Kalian Sams et comme l’ont déjà été Joe Maloney et Eddie Lantigua.»

Québec avait pourtant bien entrepris la rencontre en inscrivant le premier point dès la demi-manche initiale, alors que Kalian Sams a poussé Nick Van Stratten au marbre à l’aide d’un ballon-sacrifice.

Quelques minutes plus tard, Alberth Martinez ramenait tout le monde à égalité avec une longue balle en solo, et ce sur le premier tir du match de Johnson.

Les Capitales ont répliqué en troisième grâce à un simple de Maxx Tissenbaum, mais Javier Herrera s’est chargé de redonner un coussin confortable au partant des Aigles Chris Murphy (9-5) avec un circuit de deux points.

C’était 7-2 en fin de quatrième manche et ça allait demeurer ainsi jusqu’au retrait final.

«Jay a manqué plusieurs lancers, pas seulement sur les trois circuits des Aigles», regrettait le gérant de Québec Patrick Scalabrini, qui voit la séquence de gains de son club s’arrêter à quatre.

«Le grand chelem nous a scié les jambes. On a commis plusieurs erreurs mentales»

Fontaine épate

Au moins, Scalabrini pouvait se consoler grâce au travail de ses releveurs. Si Johnson a quitté pour les douches après seulement quatre manches et sept points mérités sur trois circuits, Lachlan Fontaine, Andrew Elliott et Will Dennis n’ont presque rien donné aux Aigles.

Pour Fontaine, sa transition de joueur de position à lanceur est un succès. «Il a une belle glissante et une rapide à 92 mi/h. C’est une petite victoire pour nous ce soir.»

Mardi soir, pour le deuxième match de la série, Wendell Floranus (1-2, 4,00) grimpera sur la butte pour les Capitales. Son vis à vis sera Tyler Garkow (7-4, 4,25).

+

LES FLEURS AVANT LE POT

Quelques heures avant de connaître une sortie difficile à Trois-Rivières lundi soir, Jay Johnson avait reçu le titre de lanceur de la semaine dans la Ligue Can-Am. En un départ lors de cette période, le gaucher des Capitales avait brillé dans une victoire de 8-0 face aux Boulders de Rockland, mardi dernier. Lors de ce match, le gaucher n’avait accordé que deux coups sûrs et deux buts sur balles, en plus de retirer cinq frappeurs sur des prises en sept manches de travail. En 24 sorties cette saison, dont neuf départs, le natif du Nouveau-Brunswick présente un dossier de 5-2 et pointe au troisième rang des lanceurs de la Ligue Can-Am avec une moyenne de points mérités de 2,31. C’est la troisième fois de la saison que les Capitales voient un de leurs lanceurs recevoir pareil honneur, après Karl Gélinas et Sean Donatello.  Sébastien St-Onge