La défensive des Capitales, menée par le deuxième-but Jordan Serena, a fait une grande différence dans le match, jeudi, en réussissant trois doubles jeux.

Gélinas et la défensive donnent le ton à la 20e saison

Les années s’accumulent, mais certaines choses ne changent pas.

Bien appuyé par la défensive, le partant Karl Gélinas portait bien son titre d’as de la rotation, jeudi au Stade Canac, où les Capitales de Québec ont bien amorcé leur 20e saison avec une victoire de 3-0 contre les Jackals du New Jersey en ouverture de la saison de la Ligue Can-Am de baseball indépendant.

À sa 12e campagne, Gélinas (1-0) avait l’air du même lanceur qu’il a été lors de 11 saisons précédentes. Il n’a donné que quatre coups sûrs en sept manches, pour remporter son duel contre Alberto Rodriguez, qui a eu le malheur de donner un point de plus que lui.

«J’avais hâte de pouvoir compétitionner, de m’amuser. Ma mission était de partir sur le bon pied, de montrer l’exemple aux gars, de donner un élan à la rotation. J’étais sur la même page qu’Adam [Ehrlich, le receveur].

«Lors d’un match d’ouverture, on a toujours des papillons, il y a de l’adrénaline, mais avec les années, ça se contrôle de mieux en mieux», disait le grand droitier, qui retiré cinq frappeurs au bâton sans accorder de buts sur balles.

Point tournant

Et même s’il ne reste plus qu’un seul régulier de l’an passé à l’avant-champ, la défensive des Capitales a encore brillé sur la surface synthétique du parc Victoria. L’avant-champ a tourné le double jeu à trois reprises, dont l’un de toute beauté en septième manche orchestré par le deuxième-but Jordan Serena.

«Le jeu de Serena a changé le match de bord. Si ça passe, cette affaire-là, la manche n’est pas pareille et on ne sait pas comment ça va virer», admettait le gérant Patrick Scalabrini, qui savait à quoi s’attendre en donnant la balle en neuvième à Sean Donatello, son nouveau releveur numéro 1, auteur d’une première victoire sauvegardée.

+

+

Les Capitales ont patienté jusqu’en cinquième pour obtenir leur premier coup sûr, un simple de Serena. Josh Vitters est venu marquer ensuite grâce à un retrait à l’avant-champ d’Adam Ehrlich. Les champions en titre de la Ligue Can-Am ont ajouté deux autres points en huitième, dont l’un sur le double de James McOwen. Au total, Québec a frappé sept coups sûrs, contre cinq pour les Jackals.

«Ça me fait avoir l’air de savoir de quoi je parle quand je dis depuis une semaine qu’on est bâti autour des lanceurs. Je m’attends à des matchs comme ça, où l’on va gratter des points ici et là, j’espère qu’on va en revoir d’autres comme cela cette saison», a indiqué Scalabrini.

«Gagner le premier match, c’est plaisant et ça enlève beaucoup de pression. Il y a beaucoup de premières pour les gars et ça te permet de pouvoir remporter la série. On va espérer aller chercher deux des trois prochains matchs», ajoutait le gérant.

L'EXCELLENT CAMP DE FONTAINE

Le premier-but Lachlan Fontaine frappait au deuxième rang de l’alignement, jeudi, lors du match d’ouverture des Capitales. Il était réserviste, la saison dernière, après avoir raté le début du calendrier en raison d’une blessure au dos. «Il est le joueur le plus utile de notre camp d’entraînement. Il s’est présenté en bonne forme avec 30 livres en moins, il a frappé. L’an passé, il était protégé par son statut de recrue, mais comme LS-1, il devait faire quelque chose de spécial. Il avait été mis au défi par Lenny [Jordan Lennerton] la saison dernière, et il nous a forcé la main», notait le gérant Patrick Scalabrini à propos du joueur le plus jeune de l’alignement (22 ans). Edgar Lebron, l’autre surprise du printemps, agissait comme frappeur de choix. Scalabrini a reçu des appels pour le rapide voltigeur, qu’il a félicité personnellement pour ses progrès. Mardi, à Rockland, les Capitales miseront enfin sur les services de Stephen Gaylor. 

+

LATOS NE LANCERA PAS

Les amateurs de Québec n’auront pas la chance d’assister au premier départ dans la Ligue Can-Am de Mat Latos, l’ancien lanceur des ligues majeures qui a présenté une fiche de 71-59 en neuf saisons. Une mauvaise interprétation des règles du nouveau gérant Brooks Carey fait en sorte que celui ayant joué pour les Padres, les Reds, les Blue Jays et quelques autres équipes devra patienter jusqu’à mardi, à Ottawa, pour grimper sur la butte. Il accompagne malgré tout son équipe à Québec, mais son nom est inscrit sur la liste des blessés. «J’ai essayé de convaincre la Ligue que j’avais raison, mais j’ai perdu», badinait Carey, qui se souvenait de certains spectateurs de Québec, dont les plus turbulents sur la terrasse du champ gauche. Sur la liste remise aux médias, avant le match, il alignait aussi un joueur d’expérience de catégorie LS-5 de plus que la limite permise. 

+

SUR LE LOSANGE

- Ils étaient 2017 spectateurs dans les gradins.

- Le début du match a été retardé de 15 minutes en raison de l’évacuation et de l’établissement d’un périmètre de sécurité autour de la centrale de police Victoria, voisine du Stade Canac, à la suite de la découverte d’une substance ayant incommodé une employée.

- Le match a été disputé en 2h05, notamment en raison des nouvelles règles de vitesse entre les lancers et les manches. Chronomètre et trompette à la main, un officiel mineur est désormais responsable de faire bouger les choses.

- Joueurs et employés des Capitales recevront leur bague du championnat 2017, vendredi (19h)… Après une pause de deux ans, l’arbitre de Québec Yves Lamontagne a repris du service.

- Le deuxième match opposera Arik Sikula (12-5 en 2017) à Lendy Castillo, qui a lancé brièvement pour les Cubs en 2012.

LIRE AUSSI : QUÉBEC, UN MODÈLE POUR BROOKS CAREY