’attaque des Capitales a donné signe de vie avec deux simples pour amorcer la cinquième manche, mais un amorti raté de David Salgueiro.

Encore une défaite pour les Capitales

Déjà plongés en pleine course aux séries, les Capitales n’ont pas trouvé mieux jeudi que de se faire écraser 7-1 à Sussex, d’essuyer un balayage face aux Miners et de rentrer à Québec sur une cinquième défaite de suite.

Les Capitales (25-41) croulent dans la cave du classement, à 6,5 matchs des séries avec 29 rencontres à disputer en saison. Les trois rendez-vous de la fin de semaine au parc Victoria contre ceux qu’ils doivent rattraper au quatrième rang, les Boulders de Rockland (32-35), deviennent cruciaux.

«Ce sera nos derniers matchs sans nos six joueurs partis aux Jeux panaméricains. Ça prendra une touche de notre magie devant nos partisans pour réussir à voler cette série-là et commencer une bonne séquence en août», reconnaît le gérant Patrick Scalabrini, sans se décourager.

Plus et mieux

Jeudi soir, Scalabrini espérait plus et mieux du lanceur retraité de 39 ans Isaac Pavlik, appelé en renfort pour un deuxième départ. Pavlik n’a toutefois duré que 1,1 manche et 24 lancers, le temps d’accorder cinq points mérités sur six coups sûrs.

Poussé à la retraite l’an passé par une opération à l’aine, Pavlik a senti sa blessure ressurgir dès la première manche. «Quand on l’a enlevé, il était déjà trop tard. On est parti croche avec ça et on a été incapables d’arrêter l’hémorragie», a résumé l’instructeur-chef.

Champions en titre et meneurs au classement, les Miners (43-21) n’en demandaient pas plus. Ils ont battu les Capitales sept fois lors des huit derniers affrontements entre les deux finalistes de 2018.

L’attaque des Capitales a donné signe de vie avec deux simples pour amorcer la cinquième manche, mais un amorti raté de David Salgueiro suivi des retraits sur élan de Brandon Fischer et de T.J. White ont vite éteint la flamme. Pour être sûrs, les Miners ont répliqué dès leur tour au bâton avec un circuit de deux points de Trey Hair. Fin des émissions.

Avec le retour à Québec, Scalabrini retranche Pavlik, Chris Scura et Daniel Dominguez pour faire de la place au retour au jeu de Karl Gélinas et à l’embauche momentanée des joueurs de position Jean-François Garon (junior, Repentigny) et Rylan Sandoval (senior, Victoriaville). Garon est le frappeur du mois de juillet dans le junior élite.

NOTES : Les honneurs de juillet dans la Can-Am reviennent à deux Québécois, soit le lanceur Phillippe Aumont (Ottawa) et le frappeur Raphaël Gladu (Trois-Rivières)... Releveur pour les Capitales en septième jeudi, Vincent Ruel a été nommé lanceur par excellence du dernier mois dans... le junior élite, où il s’aligne avec les Diamants de Québec.