Kalian Sams, qui avait effectué un retour remarqué lundi avec deux circuits et quatre points produits, a poursuivi sur sa lancée, mardi, alors qu’il a frappé quatre autres coups sûrs dans un deuxième gain écrasant de suite des Capitales à Rockland.

Deuxième gain écrasant de suite pour les Capitales

Les Capitales ont signé une deuxième victoire convaincante, mardi, face aux Boulders, l’emportant cette fois par la marque de 8-0, au Palisades Credit Union Park de Rockland.

Forts d’une victoire de 10-4 la veille, les joueurs de Québec ont probablement mieux dormi que leurs vis-à-vis. Les deux équipes n’ont eu que quelques heures de repos avant de remettre les crampons, puisque le match était disputé en avant-midi.

Sur le terrain, les Capitales ont repris là où ils avaient laissé en faisant voyager la balle presque à outrance.

Kalian Sams a de nouveau été la bougie d’allumage à l’attaque pour les hommes de Patrick Scalabrini.

En cinq apparitions au bâton, le Néerlandais a cogné quatre coups sûrs en plus de croiser la plaque à trois reprises.

«Son impact est évident depuis son retour. Ça enlève beaucoup de pression à d’autres frappeurs qui s’en mettaient peut-être un petit peu trop sur les épaules depuis quelque temps, mais définitivement ça donne le ton à notre offensive», a expliqué le gérant Scalabrini.

Premier rang hors de portée

Il ne croit toutefois pas que la première place détenue par les Miners de Sussex soit atteignable d’ici la fin de la saison régulière, même si Sams reste en santé.

«On vise plus de rentrer en séries en jouant bien. Idéalement ça serait de finir deuxième pour avoir l’avantage du terrain au départ», a-t-il poursuivi.

Le lanceur partant Jay Johnson (5-1) a mérité sa cinquième victoire de la saison grâce à une solide performance au monticule.

En sept manches de travail, l’artilleur n’a accordé que deux coups sûrs, les seuls dans la rencontre pour les Boulders, en plus de passer cinq frappeurs dans la mitaine.

Les releveurs Andrew Elliott et Lachlan Fontaine ont poursuivi le beau travail de Johnson en lançant une manche chacun pour conclure le match.

«On a eu de la difficulté avec nos partants et que deux gars [Johnson et Lee, lundi] se lèvent comme ça sur la route, en plus à Rockland où c’est dur de lancer, c’est de bon augure. Très heureux de Jay, c’est notre meilleur partant depuis qu’il est partant. Chaque jour il nous surprend», s’est réjoui le patron.

Du côté de Rockland, les déboires sur la butte ont continué, alors que six lanceurs se sont succédé pour limiter les dégâts. Finalement, la défaite est allée au dossier de Frank Moscatiello (2-2) qui a accordé sept coups sûrs et quatre points mérités aux Capitales en trois manches de travail.