Le gérant des Boulders, Jamie Keefe, n'a pas encore tourné la page sur le balayage subi en finale par son équipe aux mains des Capitales l'automne dernier.

Des ajouts... à venir dans le camp des Boulders

Finalistes déçus lors en 2016 et en 2017, les Boulders entreprennent la saison sans la présence de certains visages familiers. Mais quelques-uns pourraient rentrer au bercail dans les prochaines semaines.

Le gérant Jamie Keefe n’a pas encore tourné la page sur l’élimination en trois matchs contre les Capitales, en septembre. «Je ne le ferai qu’après le premier lancer de la saison 2018», dit-il.

Il savait que les Capitales avaient l’avantage avec leur rotation et leur longue relève. Il a donc effectué plusieurs changements à son enclos, mais aussi à son alignement de frappeurs en raison du départ de nombreux joueurs, dont le puissant Joe Maloney.

«Il est difficile pour un seul joueur de combler 35 circuits et 101 pp, ça devra venir de plusieurs joueurs», illustre-t-il.

Maloney a pris une pause du baseball, ce printemps; le releveur Mayckol Guaipe lance au Mexique; les joueurs d’avant-champ Mike Fransoso et Dylan Tice voulaient voir si l’herbe était plus verte dans une autre ligue; le vétéran lanceur Richard Salazar est désormais entraîneur des lanceurs dans les filiales des Twins.

«Guaipe fait un bon salaire au Mexique, mais il nous rejoindra quelque part en juin. Et je ne serais pas surpris si Joe m’appelait dans quelques semaines. Nous avons un bon noyau de retour, reste à voir ce que les autres nous donneront. On s’attend à gagner, c’est ce qu’on vise toujours. Mais j’ai identifié des joueurs que je voulais, alors le portrait de l’équipe du début de saison ne restera pas le même toute la saison.» 

+

BOULDERS DE ROCKLAND

- Gérant : Jamie Keefe (6e saison)

- Dossier en 2017 : 64-35 (2e rang)

- Séries en 2017 : finalistes

- Joueur incontournable : avec ses 14 circuits, 58 points produits et sa moyenne de ,299 en 2017, une grande partie de l’attaque passera par le troisième-but Cody Regis.

- As de la rotation : Justin Topa, fiche en 2017 de 14-3 (3,49)

- Plus gros ajouts : Kevin Krause (voltigeur), un joueur complet pouvant frapper en 15 et 20 circuits; Garrett Johnson (lanceur), qui revient au jeu après une pause de trois ans.

- Ils leur manqueront : les coups de bâton de Joe Maloney (35 circuits) et Dylan Tice (,327), la vitesse de Mike Fransoso (30 buts volés), l’expérience du vétéran lanceur Richard Salazar.