Michel Laplante, président des Capitales de Québec, indique qu’il n’est pas question pour l’instant de considérer la possibilité d’annuler la saison. Il n’est cependant pas impossible qu’elle commence plus tard que prévu.
Michel Laplante, président des Capitales de Québec, indique qu’il n’est pas question pour l’instant de considérer la possibilité d’annuler la saison. Il n’est cependant pas impossible qu’elle commence plus tard que prévu.

Coronavirus: la Ligue Frontier se réunira mercredi

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Les gouverneurs de la Ligue Frontier de baseball indépendant se réuniront mercredi, par conférence téléphonique, afin de faire le point sur l’effet de la pandémie de maladie à coronavirus COVID-19 sur ses activités.

C’est en Floride que les gouverneurs devaient se rencontrer au départ, mais la réunion a été transformée en conférence téléphonique en raison des événements des derniers jours. 

Le gouvernement américain a annoncé dimanche une période de huit semaines où les rassemblements de plus de 50 personnes seront interdits. La période s’étendra jusqu’au 12 mai alors que la saison de la Ligue Frontier doit débuter le 15 mai.

«On suit de près ce qui se passe et aussi les décisions qui sont prises par les ligues majeures, histoire de se guider. Mais heureusement, comme notre saison débute plus tard, nous aurons le temps de prendre une décision éclairée», a déclaré au Soleil Bill Lee, commissaire de la Ligue Frontier.

Les ligues majeures, qui avaient déjà repoussé de deux semaines le début de leur saison prévue le 26 mars, ne recommenceront pas leurs activités avant le mois de mai, histoire de se conformer à la directive gouvernementale.

«C’est la première fois que nous vivons une situation semblable. Nous avons déjà vu des équipes qui ne pouvaient pas jouer, car elles bâtissaient un nouveau stade qui n’était pas prêt à temps, mais rien qui ressemble à ça», ajoute-t-il.

Lee ajoute toutefois que personne, parmi les propriétaires du circuit, n’a encore appuyé sur le bouton panique. Michel Laplante, président des Capitales de Québec, indique pour sa part qu’il n’est pas question pour l’instant de considérer la possibilité d’annuler la saison. Il n’est cependant pas impossible qu’elle commence plus tard que prévu.

«Heureusement, notre bateau à nous est plus petit et il se revire donc plus rapidement», a illustré Laplante.

«Il faudra discuter de quand on lancera la saison. Pour l’instant, rien n’est compromis, mais tout évolue tellement vite. Il faudra aussi voir avec les équipes si leurs baux leur permettent de commencer la saison à une date plus tardive», indique le président des Caps.

Plusieurs autres facteurs devront être pris en considération pour la Ligue Frontier, notamment le fait que certaines équipes partagent leurs installations avec des formations universitaires. «Il y a aussi le chevauchement avec la saison de football qui s’enclenche au mois d’août qui pourrait être problématique dans certaines villes américaines», termine Michel Laplante.